Kiwi jr.: jangle pop-a-gogo

Kiwi jr. , ne m'a pas immédiatement accroché. Son premier album, Football Money, est paru au mois de mars dernier sur Mint R...


Kiwi jr., ne m'a pas immédiatement accroché. Son premier album, Football Money, est paru au mois de mars dernier sur Mint Records, un label que je suis de très près pour être la maison de Dumb et Peach Kelli Pop. J'avais donc tenté l'expérience Kiwi Jr., mais visiblement sans succès puisque son nom m'avait échappé. Seulement, à trop passer de nuits sur YouTube à la recherche de quelques artistes pour Still in Rock, j'en suis revenu à ce Kiwi Jr. pas tout à fait mur. 

Le groupe joue sur beaucoup des genres que j'aime mettre à l'honneur par ici : indie rock, power pop, jangle pop et garage pop. Cela le pousse, je crois, à aller trop loin, ou plutôt, à être trop cheesy par moments. Seulement, cette combinaison bien connue de la fin des années 70s fait également de Kiwi jr. un groupe capable de délivrer certains des morceaux les plus shiny de l'année 2019. Voyons tout ça de plus près.


Je ne suis pas convaincu qu'introduire un album avec un harmonica soit l'idée la plus inspirée qui soit. C'est pourtant ce que le groupe fait avec "Murder in the Cathedral". Il y imprime également son rythme de groupe garage, et ça, c'est plutôt très bon. Vient alors "Leslie", un morceau d'indie pop trop sucré pour nos dimanches matins. Les choses changent toutefois avec "Salary Man", un titre qui assume enfin une jangle pop sans aller chercher d'énormes solos à la Sweet. Il assume son amour pour le capitalisme et me rappelle en cela le clip tout à fait mythique de Wyatt Blair (meilleur clip des années 2010s ? Probablement, voyez par ici : lien !!!).

Et puis, je me retrouve confronté à une difficulté tout à fait singulière : certains des titres de cet album sont un brin trop génériques à mon goût, d'autres s'apparentent presque à de l'opéra rock, et ça, c'est non. Kiwi jr. joue donc à la marelle à cloche-pied, sans trop savoir où atterrir. Le combo "Gimme More" / "Comeback Baby" l'illustre bien.


"Nothing Changes" hésite lui aussi entre garage et Rocky Horror Picture Show (presque). Quant à "Swimming Pool", il joue sur le côté college de la musique power pop tandis que "Wicked Witches" en rajoute une dernière couche du côté fluorescent de la force. Il y un peu de pop baroque, de l'indie pop et des accords garage, bref, c'est un véritable clafoutis de tout ce que Kiwi jr. semble aimer.

Au final, Football Money est un premier album fort intéressant. Kiwi jr. a voulu nous montrer tout ce qu'il savait faire, et il le fait bien. Il s'agira maintenant, je crois, de savoir canaliser tout ça pour sortir un album plus consistant, quelque chose de moins démonstratif, aussi. Espérons que Kiwi jr. sache le faire sans rien perdre du fun qu'il injecte aujourd'hui dans sa musique, parce qu'après tout, c'est bien le maitre mot de cet album.

(mp3) Kiwi Jr. - Salary Man
(mp3) Kiwi Jr. - Nothing Changes

Tracklist: Football Money (LP, Mint Records, 2019)
1. Murder in the Cathedral
2. Leslie
3. Salary Man
4. Gimme More
5. Comeback Baby
6. Soft Water Apple
7. Football Money
8. Nothing Changes
9. Swimming Pool
10. Wicked Witches

Lien :
Lien vers tous les articles "jangle pop" de Still in Rock


You Might Also Like

0 commentaires