Peach Kelli Pop : Ma sorcière bien-aimée

Peach Kelli Pop , c'est la toujours géniale Allie Hanlon. Cela fait un petit moment que je n'ai plus parlé de son group...


Peach Kelli Pop, c'est la toujours géniale Allie Hanlon. Cela fait un petit moment que je n'ai plus parlé de son groupe sur Still in Rock, et pour cause, je guettais la moindre actualité, les yeux anxieux, le coeur palpitant. Je me souviens de mes premières écoutes de Peach Kelli Pop, nous étions en 2012, j'étais à la library et "Dreamphone" résonnait à fond dans mes écouteurs. Depuis ce jour, j'ai toujours porté un immense respect à la musique d'Allie, il faut dire qu'elle a des pouvoirs magiques, une sorte de Ma sorcière bien-aimée, toujours bien intentionnée, toujours sucréééée. 

En effet, on connait Peach Kelli Pop pour sa bubblegum toujours délicieuse, des titres sugar-y sex-y tast-yyyyy. Elle a fait paraître trois albums à ce jour. Le dernier, III (2015), est une merveille pour qui s'intéresse à la garage pop / bubblegum. La bonne nouvelle, c'est qu'elle revient le 25 mai prochain avec un quatrième LP, Gentle Leader. Mais plutôt que d'attendre sa sortie pour vous reparler d'elle, j'ai décidé de m'attaquer dès aujourd'hui à son EP sortie en avril dernier, Which Witch.


L'objectif affiché de Which Witch est d'être une réponse à l'EP Posh Boy de Red Cross, paru en 1985. Pour cette raison, les morceaux ne dépassent jamais la marque des deux minutes. Cela renforce leur côté shiny

"Pitch Black Shine", le premier, surprend par son excellente production - Peach Kelli Pop ne cesse de s'améliorer dans ce domaine. Et l'on se souvient immédiatement que sa voix provoque en nous des émois particuliers. "Shine", le petit second, pourrait être le jingle d'une nouvelle série gore-chic, une sitcom de 15 minutes avec des monstres qui se crêpent le chignon. Quant à "Rocky Mountains", il force le ton et vient nous rappeler que le groupe a toujours intégré du garage dans ses compositions. Après tout, le thème de cet l'album est l'Halloween, n'est-ce pas ?!

(haut en féminisme)

"Los Angeles" est la grande réussite de cet album. A ce stade, ce n'est plus une orgie d'Haribo que nous propose Allie Hanlon, mais bel et bien de la pornographie de Lutti. Et "Crooked & Crazy" d'être tous aussi bon. Il est très difficile de produire de la bubblegum de ce calibre. Surement est-ce pour cette raison que le tag dédié sur Still in Rock est peu alimenté, bien que je voue une passion sans fin à ce genre qui est un descendant direct de la power pop que je tiens donc comme un style tout à fait supérieur. "Drug Store's Symbol of Happiness" vient clore avec toute la grâce du monde. Elle y parle d'amour, et de self-reflection, l'un de ses thèmes favoris.


Au final, Which Witch est la chose power pop / bubblegum la meilleure de l'année 2018. Allie Hanon a encore frappé très fort avec ses mélodies emmiellées qui font de nous des zombies du sucre. LE SUCRE. Peach Kelli Pop est inimitable, inimité (de fait), un statement à lui tout seul. Ah si seulement tous les groupes avaient autant de singularité... Allie, on se reparle dans quelques semaines à peine !


Tracklist : Which Witch (EP, 2018)
1. Pitch Black Shine
2. Shine
3. Rocky Mountains
4. Los Angeles
5. Crooked & Crazy
6. Drug Store's Symbol of Happiness

Liens :
Article sur son troisième album
Interview Still in Rock avec Peach Kelli Pop

You Might Also Like

0 commentaires