Best of Still in Rock : Mars 2018

Mars 2018 . It's a record! Ces 31 derniers jours, le record du nombre de visiteurs mensuels a été dépassé de plus de 10.000. ...

Mars 2018. It's a record! Ces 31 derniers jours, le record du nombre de visiteurs mensuels a été dépassé de plus de 10.000. La raison ? La compilation Ramones, je crois, bien que je note également l'afflux sur les articles traitant de Triptides, des Bad Pels et de Wyatt Blair. J'en retire trois enseignements : le premier, vous aimez les exclu. Le second, vous aimez la pop cheesy tout autant que le surf sur cadavre. Le troisième : ces stats vous importent probablement peu, alors j'arrête là. Je me réjouis tout de même de l'intérêt que vous portez à cette scène indépendante, le rock est la blague la plus super-invincible de l'histoire et FVCK ceux qui ne le savent pas encore.

by Carlos Jesus (Sadfuzzz)
Instagram
******

1. Wyatt Blair : power pop BINGO (lien)

Wyatt Blair est l'un des artistes les plus chroniqués / parlés de Still in Rock. C'est donc un honneur très particulier d'avoir sorti son troisième album en exclusivité intergalactique. Smoke & Mirrors marquera le genre. Wyatt Blair est un ovni de la power pop, et aux côtés de Matthew Melton, il participe de donner vie à ce style musical pour les être supérieurement cheesy.

2. Bad Pelicans : pizza-surf-punk (lien)

Les Bad Pelicans font désormais partie des meilleurs groupes de la scène hexagonale, et pourquoi pas, européenne. Son premier album, Best Of, est un modèle pour qui s'est un jour soucié de savoir s'il y avait des Beach break au paradis. À moins que l'on ne soit en enfer, auquel cas, Best Of est encore plus décapitant qu'on ne l'avait cru.

3. Projet Ramones : Johnny Mafia (ici), Wild Raccoon (ici), Dr Chan (ici), Dusty Mush (ici) et Bungalow Ninja (ici)

Une fois encore, j'ai demandé à 12 groupes français de reprendre l'album Subterranean Jungle, ce qu'ils ont fait avec un brio que je peine encore à qualifier. Un titre est désormais dévoilé chaque semaine, et en mars 2018, ce ne sont pas moins que Johnny Mafia, Wild Raccoon, Dr Chan, Dusty Mush et Bungalow Ninja qui ont affirmé la supériorité française.

4. Mixtape Still in Rock : Nineties, again! (lien)

La dernière mixtape Still in Rock datait de septembre 2016. Pour la 11ème de la collection, je me suis amusé à regrouper 17 morceaux qui ne laissent plus aucun doute sur le débat qui m'anime moi seul : les nineties sont les meilleures années ever.

5. Les Gimme top 5 : les meilleurs groupes de gayrage (ici), les meilleurs noms d'albums de l'histoire (ici), les meilleurs albums de Merger Records (ici) et de Suicide Squeeze (ici).

La série Gimme Top 5 s'est attaquée à tout un tas de thèmes qui, outre le fait qu'ils n'ont aucun sens, permettent toujours de revisiter l'histoire moderne de la musique qu'on aime ! En mars, on s'est ainsi questionné sur les meilleurs groupes de gayrage, les meilleurs noms d'albums de l'histoire, les meilleurs albums de Merger Records et de Suicide Squeeze.

*******
À également ne pas manquer : 

Les articles anachroniques d'Erectus Monotone (ici) et Blake Babies (ici), le world premiere de Triptides (ici)
et les très bons Bear Call (ici).

Les vidéos lives du mois :

You Might Also Like

0 commentaires