Dumbleachers is NOTHING

Dumbleachers , c'est un groupe que j'ai déjà chroniqué sous le nom de Moistoyster . C'était en mars 2017 ; il a d...


Dumbleachers, c'est un groupe que j'ai déjà chroniqué sous le nom de Moistoyster. C'était en mars 2017 ; il a depuis changé de cause de significations douteuses - je crois. Mais là n'est pas l'essentiel. si je vous parle du groupe aujourd'hui, c'est qu'il a récemment fait paraître un nouveau single qui a tout du hit essentiel de 2018, j'ai nommé "Nothing".

Cela fait longtemps que je n'avais pas chroniqué un single, à vrai dire. Voici donc un cas de force majeure. Ce titre est à ce point efficace que je me demande dans quelle mesure il est encore tolérable que les Dumbleachers ne soient pas à la tête d'affiche des festivals de cet été. That's right, je on a de cesse d'encenser la scène australienne, mais qu'on se le dise : Dumbleachers est l'un des tout meilleurs groupes du pays.

"Nothing" convaincrait facilement la reine d'Angleterre de ces quelques affirmations que l'on peut penser être péremptoires. Dumbleachers fait dans le slacker aux paroles slacker, génération C (canapé, voyons). Le titre est foutu de telle façon que l'on puisse l'écouter en boucle, et un canapé slacker en boucle, ça donne du méga canapé en méga boucle. Et si l'on doit vraiment faire dans une critique plus... "critique", il faut dire de Dumbleachers continue la parfaite alternance entre fuzz, stoner, pop noisy et slacker, il affirme son côté biker pour se donner en singularité, il est toujours le plus mélodique de l'Australie-Occidentale, bref, j'envisage le tatouage Dumbleachers sur ma fesse gauche.

Côté vidéo, tous les membres du groupe se tuent - spoiler - et décident de faire du paradis le nouveau place to be slacker. Certains diront que c'est une idée de génie, je dirai, pour ma part, que c'est une idée de génie. 


Le groupe est toujours originaire de Fremantle (Australie), il est toujours composé d'une belle brochette de loafers (sinon plus) et il prépare un nouvel album qui lui permettra de s'assoir confortablement dans la chaise du King of the barbecue. Comme Crazy & the Brains, il aime le gore-fun-slacker, mais à la différence de ce dernier, il semble avoir écouté beaucoup de stoner dans son adolescence tandis que l'envie de torturer ses groupies le pousse à se tourner du côté pop de la force.


Je listais en novembre dernier les meilleurs titres "about nothing" : 5. Violent Femmes - "I'm Nothing" 4. Pavement - "Nothing Ever Happens" 3. Beach House - "Master of None" 2. Deerhunter - "Nothing Ever Happened" 1. Tame Impala - "Nothing That Has Happened So Far Has Been Anything We Could Control". Il serait criminel de ne pas y ajouter ce titre des Dumbleachers. Le groupe est génial en slacker roi, il est génial en Australien qui joue du dumb punk, il est génial dans son grand dénigrement, il est génial dans le rire qu'il communique. Même lorsque Dumbleachers s'attaque à "JiNgLE bELLz", il est génial. Ouvrons les paris, Dumbleachers va être HUGE. Qui veut encore parier contre ?


Tracklist: Nothing (Single, 2018)
1. Nothing

You Might Also Like

0 commentaires