Fomies : la Suisse wasted !

Fomies , c'est un groupe suisse originaire de la mégalopole de Vevey. Je voulais écrire sur ce groupe parce qu'il est juste...


Fomies, c'est un groupe suisse originaire de la mégalopole de Vevey. Je voulais écrire sur ce groupe parce qu'il est justement originaire de ce petit patelin que j'affectionne - ils ne m'en voudront pas de le décrire ainsi. En réalité, j'ai découvert un groupe de garage qui flirte avec beaucoup des formations qui font les beaux jours de Still in Rock. Plus encore, j'y ai trouvé deux morceaux qui méritent une place dans toute bibliothèque de l'imparfait mélomane.

Sur Fakie Homie Surfboard, son nouvel EP, le groupe se veut plus surf et plus slacker. Les mélodies sont bien faites, c'est du garage comme on l'aime, sans bullshit, ou justement, avec bullshits. Le cheesy semble donc promettre de belles choses du côté de la Suisse que l'on a longtemps pensé du côté plus Riot grrrl de la force.



Ce que l'on entend immédiatement, c'est que le style des Fomies n'est pas encore arrêté, ou peut être le groupe a-t-il voulu profiter du format EP pour explorer plusieurs pistes - c'est après tout la raison d'être de ce type de format. Sur "Paul", les Fomies délivrent un morceau de garage rock tout ce qu'il y a de plus 2010'. Le morceau est bien fait, mais ça s'arrête là. "Complication" est d'un tout autre calibre. Fidlar semble venir hanter ces 2 minutes qui oscillent entre skatepunk et dumb rock à la Dune Rats. Scott Green est un sale type qui aime le rock'n'roll qui cogne sans raison, ce que ce titre nous donne à l'évidence. 


"West Ocean Sunday" nous rappelle ensuite les débuts d'Howlin Banana Records. Les Fomies vont vite, plus inspirés par le punk 77' que par la pop de chambre. Il y aurait ainsi un peu de Jay Reatard là-dedans qu'on ne serait pas étonné, on passe des Blood Visions à la Vevey Vision. Et puis, stoppez tout, "River" arrive ! Son 1% stoner donne les frisons à tous ceux qui ont vu dans Fuzz le statut de Grand Sauveur, aux repentis, aux bandits du rock'n'roll psyché et west coast. Et "Primus" de conclure le tout avec un brin d'énervement, cette fois-ci, sans sourciller sur le côté garage punk des Reatards


Fomies n'en est pas à son premier essai. Les compo' gagnent en consistance au fil des sorties, et si on se dit que le groupe peut trouver encore plus de singularité, il n'en demeure pas moins que les titres de Fakie Homie Surfboard font de lui l'un des plus sérieux contenders au titre de meilleur groupe Suisse de l'année. Je ne savais pas le skate punk exister du côté de lac Léman, mais preuve en est que certains aimeraient bien y surfer. La scène slacker semble donc avoir quelques disciples au pays des Grisons et si vous êtes dans le coin, faites jouer ces mecs-là en live ! Pensez aussi, à défaut de pouvoir s'ouvrir quelques bières en compagnie des Fomies, à aller trainer du côté de son Bandcamp. Franc Suisse ou pas, 5 unités, ça les vaut largement !

(mp3) Fomies - Complication
(mp3) Fomies - River

Tracklist : Fakie Homie Surfboard (EP, 2017)
1. Paul
2. Complication
3. West Ocean Sunday
4. River
5. Primus

Liens :
Article sur la pop (suisse) de Magic & Naked
Article sur les groupes suisses Kleenex & LiLiPUT

You Might Also Like

0 commentaires