Anachronique : Dead Boys (Punk Rock)

Cela fait longtemps que je n'ai plus rédigé un article anachronique, à vrai dire, voici le premier - et assurément pas le dernier...


Cela fait longtemps que je n'ai plus rédigé un article anachronique, à vrai dire, voici le premier - et assurément pas le dernier - de l'année 2017. Pour ce retour, j'ai choisi de vous parler des Dead Boys et de leur album Young, Loud, and Snotty... qui est tout ce qu'il dit être. Paru en 1977 via Sire Records, il a été composé par Stiv Bators dont j'ai par ailleurs parlé avec Frank Secich qui était l'un de ses meilleurs amis. Premier d'une longue lignée d'albums de punk, celui-ci à la particularité d'être plus brutal et plus punk que les autres. Il contient plusieurs des hits du groupe, bref, voici bien un indispensable punk des années 1977.



"Sonic Reducer" est sans aucun doute le titre le plus connu de toute la discographie des Dead Boys, les 10 premières secondes suffiront à vous en convaincre. Bien entendu, le côté punk très vocal rappelle les Dictators et il ne fait aucun doute que la guitare est en plein dans l'année 1977, mais après tout, c'est bien ce que l'on vient rechercher en écoutant les Dead Boys. On notera également que les Dead Boys font le pont entre le punk US de l'époque et l'héritage du punk anglais des années précédentes. 

"All This and More" prend le relais, toujours avec une excellente production - qui été assurée par Genya Ravan, également connu pour son travail avec Lou Reed et Ronnie Spector. "All This and More" est un titre emblématique des Dead Boys qui ne cessent de dire qu'ils sont dead, dead, dead. Fidèle à sa volonté de cogner fort, il continue à délivrer son punk sans chien, mais avec hargne.


"What Love Is" est une drôle définition de l'amour que je ne vous conseille pas de jouer à la Saint Valentin 2018 (chiche ?). Notons que les Dead Boys usent et abusent de tous les tricks des grands albums de punk, en multipliant les temps morts et en travaillant le son de la guitare pour lui donner plusieurs textures. "Not Anymore", qui ressemble presque à un titre de Johnny Thunders tant le phrasé est similaire, rappelle ces morceaux de punk de l'époque qui importaient un peu de sorrow avec eux. Vient alors "Ain't Nothin' to Do", un titre pour dénoncer, la TV, la romance et tout ce qui demande le moindre effort. 


"Caught with the Meat in Your Mouth" introduit la seconde moitié de l'album sur une dose de fun renforcée. C'est LA grande différence avec les groupes anglais, Dead Boys rappelle à de nombreuses reprises qu'il est aussi là pour s'amuser et faire l'apologie du n'importe quoi. "Hey Little Girl", enregistré en live au CBGB, est un morceau plus pop qui brille avec ses lignes de bases - c'était rare, à l'époque. 


"I Need Lunch", l'un des titres les plus immédiats de cet album, est aussi d'une grande franchise : girl, I don't really wanna dance, I just want to get in your pants. Celui-ci ferait une belle chanson de St Valentin. La structure du titre est toujours aussi bien pensée, elle varie des précédentes faisant de Young, Loud, and Snotty un album de punk confondant et... plutôt sale (snotty, quoi). 

"High Tension Wire" est plus classique UK et les Dead Boys passent en force avec une belle phase instrumentale. "Down in Flames" est un titre plus chaotique, une véritable expérience un peu anarchique qui fait du bien. "Not Anymore/Ain't Nothin' to Do" vient conclure le tout. 


Au final, je ne peux penser à meilleur album pour avoir si bien fait le lien entre punk US et UK. Les Dead Boys ne sont pas particulièrement connus pour ça, mais il s'agit, je crois, d'un fait majeur de leur discographie. Cela ne fait jamais que rajouter un peu de brillant à ce pour quoi les Dead Boys sont connus : la lourdeur de son punk. Que ce soit avec les parties vocales déchaînées de l'introduction, les phases instru' de "Down in Flames" ou le riff perpétuellement puissant que l'on retrouve sur "Ain't Nothin' to Do", il ne fait aucun doute que les Dead Boys auront arraché quelques têtes. Puissance rock-o-mètre : 10/10 (voyez plutôt).

(mp3) Dead Boys - Sonic Reducer (1977)
(mp3) Dead Boys - I Need Lunch (1977)

Tracklist :
1. Sonic Reducer
2. All This and More
3. What Love Is
4. Not Anymore
5. Ain't Nothin' to Do
6. Caught with the Meat in Your Mouth
7. Hey Little Girl
8. I Need Lunch
9. High Tension Wire
10. Down in Flames
11. Not Anymore/Ain't Nothin' to Do

Liens :

You Might Also Like

0 commentaires