Video: Sunflower Bean playing KEXP

Sunflower Bean . 2016 va vite et il n'est jamais trop tôt pour revenir sur les bons albums déjà parus. Human Ceremony , le n...



Sunflower Bean. 2016 va vite et il n'est jamais trop tôt pour revenir sur les bons albums déjà parus. Human Ceremony, le nouveau Sunflower Bean, en fait incontestablement partie et la session KEXP que le groupe a réalisée fin mars est l'occasion de s'y replonger. La session s'ouvre sur "Come On" qui est déjà fascinant, c'est la force du groupe. Sunflower commence tout en douceur, loin du stoner qu'il délivre en live. Et puis, ça le fait moins sur "I Was Home" avant qu'un long passage instrumental ne vienne nous redonner du baume au coeur. Sunflower peine encore à faire honneur à son statut de tueur, mais on sent bien que tout se met en place.

Vient alors l'interview. C'est Troy Nelson qui s'y colle, lui qui semble de plus en plus prendre la place de Cheryl Waters. Quoi qu'il en soit, on y apprend comment le groupe s'est créé, que Sunflower a enregistré son album à Greenpoint avec Jarvis Taveniere du groupe Woods, et qu'ils sont chill. 

Le groupe reprend avec "Easier Said" qui est bien mieux délivré que les deux premiers. Sur des bases de Breeze Pop, Sunflower alterne parfaitement avec la noirceur de l'introduction. Julia prend le lead et ajoute un peu de sensualité à ce set. Mais forcément, c'est "Space Exploration Disaster" qui retiendra toute notre attention. D'une durée de 7 minutes, il conduit le groupe sur les terres psychédéliques qui lui réussissent le mieux. Là se trouve l'avenir de cette formation qui a déjà gagné les terres françaises à en juger par le nombre de concerts dans la capitale.

Au final, cette session KEXP souffle le chaud et le froid, mais les moments où Sunflower Bean parvient à se lâcher sont réjouissants. Et puis, il y a quelque chose de touchant au fait que le groupe soit encore intimidé par le fait de jouer en étant filmé. Vous l'aurez compris, cette session KEXP n'équivaut pas les meilleurs du genre (voir King Gizzard, Thurston Moore et Pond), mais elle est l'occasion de se rappeler qu'il ne faut pas passer à côté de Human Ceremony. On se le rappelle, donc.
 

Liens afférents :
Article sur Human Ceremony
Article de présentation du groupe

You Might Also Like

0 commentaires