Best Of Still in Rock : Juillet 2012

Juillet 2012 . Chers amis, oh chers amis. Juillet fut beau, juillet fut psychédélique et fortement teinté de rock. Les gars de Tame Impala ...


Juillet 2012. Chers amis, oh chers amis. Juillet fut beau, juillet fut psychédélique et fortement teinté de rock. Les gars de Tame Impala et Pond auront rythmé ce mois de nombreuses créations qui repoussent les limites de la musique psyché, à l'image par ailleurs de la prouesse réalisée par Dirty Projectors. C'est un honneur que de vous avoir parmi le club Still in Rock, été comme hiver, rock comme folk, psyché comme indie. Que le mois d'août soit.




----


1. Dirty Projectors : l'une des plus étonnantes créations de ces dernières années (article ici)

Dirty Projectors était annoncé comme l'un des tout meilleurs albums de l'année, mais nous étions loin de nous attendre à ce qui est l'un des meilleurs albums de ces dernières années. Telles les 800 heures passées en studio par Crosby, Stills, Nash & Young pour leur album "Déjà Vu" en 1970, "Swing Lo Magellan" marquera son temps par une créativité de loin supérieure aux autres.


2. Tame Impala : deux titres et déjà si haut (article ici, ici et ici)

Tame Impala est, je n'ai de cesse de le répéter, l'un des plus surprenants groupes de rock au monde. Leur nouvel album, "Lonerism", pointe tout juste le bout de son nez que ses premiers effluves surclassent de loin ce que peut produire le commun des mortels. Le rock va-t-il rencontrer de nouvelles sphères ? Assurément.


3. Bon Iver : l'un des live d'une vie (article ici)

Bon Iver, c'est l'artiste à l'égard duquel j'ai probablement fait le plus d'éloges et qui pourtant me laisse l'impression de ne pas en avoir fait assez. Vivre la présence de cet artiste est une chance que nous ne pouvons réaliser. Voici le récit d'un de ses concerts.


4. DIIV : une pop tout aussi brumeuse qu'ensoleillée (article ici)

DIIV vient de produire l'un des albums de pop de l'année, assurant tantôt le soleil lo-fi de la pop californienne, tantôt la brume d'une pop finalement très new-yorkaise. La dream-pop y révèle toute sa richesse.


5. The XX : un post-rock toujours aux avant-gardes ? (article ici)

Le premier single du nouvel opus de The XX, "Angels", laisse pantois. On y voit poindre le génie du premier opus sans pour autant atteindre les mêmes sommets, la faute à une intensité qui semble faire défaut. Espérons que cet article ne soit qu'un incident de parcours, The XX est né pour côtoyer les plus hautes sphères.



À également ne pas manquer : Une excellente reprise de nos adorés Pond (ici), Tom Waits qui nous délivre le parfait morceau sur laquelle il fera bon boire du whisky (ici), et le Tallest Man on Earth interprétant en session live son tout meilleur morceau (ici).

You Might Also Like

0 commentaires