À surveiller : Son Lux (Pop Psyche)

Son Lux . Sorti le 1er août 2011, son " We Are Rising " mérite le détour. Quel fut mon étonnement lorsque, écoutant cet artist...




Son Lux. Sorti le 1er août 2011, son "We Are Rising" mérite le détour. Quel fut mon étonnement lorsque, écoutant cet artiste à la Sufjan Stevens, je me suis aperçu l’autre matin, que jamais je n’avais écrit un article à son sujet.


Son Lux voyez, c’est un artiste ésotérique, très peu connu des milieux de masse, et fortement apprécié de celui des artistes. Il est entouré des mêmes proches que ceux de Sufjan Stevens, ce que l’on devine aisément à l'écoute de l'opus. La grande majorité de ses titres sont difficiles d’accès, ils nécessitent de nombreuses écoutes, une sorte de Kundera de la musique.


Son dernier album, «We Are Rising», aurait mérité un album review. Je manque de temps. N'en demeure pas moins qu'il me semble indispensable de donner quelques minutes de son année 2011 à cet artiste qui participe à l’avancée musicale, une sorte de chercheur un peu fou qui nous présente ses résultats avec engouement.


À l’évidence, les titres «Flowers» et «Flickers» accrochent l'attention sans trop de difficulté, et puis, certains autres, je pense notamment à «Claws», grimpent très vite dans la hiérarchie et gagnent en estime. En fait, écouter Son Lux c’est accepter une écoute différente, c’est accepter une musique hybride et paradoxale. Si je devais donner un seul qualificatif à cette musique, je dirais que Son Lux produit de l’art moderne. On y entre, comme dans un musée de ce type, parfois avec réticence, on en ressort grandi et changé. Les amoureux de sons nouveaux et d’expériences inédites ne seront pas déçus du voyage.



Note : 7,8 / 10 (barème)


(mp3) Son Lux - Claws
(mp3) Son Lux - Flickers


Lien afférent :

Site internet du groupe


You Might Also Like

0 commentaires