The Do : interview Still in Rock

The Do : " Notre véritable point fort c'est l'autre . " Le 3 novembre dernie...




The Do : " Notre véritable point fort c'est l'autre. "



Le 3 novembre dernier, Still in Rock vous présentait le dernier single de The Do, groupe franco-finlandais dont les charmes ne sont plus à vanter (mais que l'on vante pourtant encore tant leur musique est un enchantement). Ces derniers ont accordé un interview à Still in Rock, ils y font part de leur album à venir, du succès généré par le premier et de quelques autres sujets encore. Chers lecteurs, bonne lecture.


----------



Votre nouveau titre "Dust It Off" opère un virage musical important. Comment expliquez-vous cette évolution ?


" C'est une évolution naturelle, une manie de s'empêcher de tourner en rond. Dans la composition du 2eme album, ce morceau était un virage, c'est vrai. Il a fait naitre de nouveaux titres, et en a effacé d'autres. "



Ce titre est-il représentatif de l'album à venir ?


" On a des morceaux encore très différents sur le 2ème album, mais "Dust it off" ouvre bien la voie. Il y a une sorte de fragilité inconfortable qui peut décrire la suite. Mais je ne pense pas qu'un seul morceau soit représentatif du reste, comme pour le 1er album. "



Votre premier album justement s'est classé 1er des ventes françaises dès sa première semaine de sortie. Ne pensez-vous pas que le nouveau genre musical dégagé par "Dust it Off" soit plus difficilement accessible ?


" On a jamais fait le 1er album en imaginant une seule seconde un tel succès, on l'a conçu pour nous, tout comme le 2eme. Avant que "A Mouthful" ne sorte, nous étions considérés comme un groupe un peu indé, une curiosité, mais personne ne s'attendait à un classement en tête des ventes. Au contraire, la plupart des labels qu'on rencontrait essayaient de nous faire écrire en français, pour qu'on ait une petite chance de passer à la radio... Je ne pense pas que Dust it off soit plus difficilement accessible. La mélodie est simple et touchante. Nous avons eu l'occasion de la jouer aux États-Unis, elle plonge le public dans une écoute très attentive, c'est très surprenant. "



Quels seront les points forts du second opus comparativement au premier ?


" Le point fort, c'est que nous sommes encore libres. "



Quelle est le titre de votre chanson préférée du premier album ? Et de celui à venir ?


" On a toujours adoré "Playground Hustle" (video) parce qu'il résumait bien notre musique : ce n'est pas une chanson, la structure est très ouverte et ne suit que ses propres règles. Sur celui à venir, il nous faut un peu de temps encore pour pouvoir répondre. "



Comment précédez-vous à la création d'une chanson ? Est-ce un travail en duo à chaque étape ou chacun a-t-il ses véritables points forts ?


" Notre véritable point fort c'est l'autre. A nous deux, nous arrivons à créer, produire et finaliser sans l'aide de personne. "



Comment avez-vous géré votre très rapide succès (concerts à guichets fermés, concert au Nouveau Casino …) ?


" On a travaillé dur pour avoir l'impression de le mériter. On était fiers de notre travail en studio, mais sur scène il a fallu vraiment s'accrocher. On s'est retrouvé très vite sur des scènes géantes alors que nous n'étions que des "microbes". Aujourd'hui ça va mieux... Le nouveau casino? C'était notre premier concert en tant que The Do, on faisait la 1ere partie de Brazilian Girls, mais ce n'est pas notre concert le plus mémorable, c'était n'importe quoi ! On retient surtout les Transmusicales, l'Olympia, les Eurocks... "



Olivia est franco-finlandaise, vous chantez en anglais et parfois même en finnois. Quelle peut être la nationalité du groupe ?


" Pour les Finlandais nous sommes finlandais, pour les Anglais nous sommes français, pour les Américains nous sommes européens...quelle importance ? "



The Do s'est formé suite à l'enregistrement de la bande originale d'un film ? Avez-vous d'autres projets similaires ?


Dan : " J'ai chanté pour un film d'animation qui est encore en production, on a aussi joué en live lors de la représentation d'une pièce de danse contemporaine produite par Carolyn Carlson, mais The Do nous a pris tout notre temps ces trois dernières années. Nous serions ravis de composer à nouveau pour des longs métrages, c'est toujours très inspirant. Dès qu'on aura le temps, on le fera. "



Votre label, Cinq7, produit également le groupe français Gush. Quelles relations entretenez-vous avec ces derniers ?


Olivia : " Je les connais depuis mon adolescence, ils ont toujours fait de la musique… Ils sont vraiment très forts sur scène. "



Des rumeurs couraient à propos d'une collaboration entre vous et le groupe The Kooks. Qu'en est-il ?


" On a enregistré deux titres en studio avec Luke Pritchard, c'était une bonne expérience. Il sortira peut-être un jour. "



Si vous pouviez être les créateurs d'une chanson de votre choix dans l'histoire de la musique, quelle serait-elle ?


Silent Shout - The Knife (video)



Quel album écoutez-vous en ce moment ?


Micachu - JewelleryDie Antwoord (video)



Posez une question à Still in Rock.


" Was it a dream ? "



Le mot de la fin ?


" ZEF forever "



(mp3) The Do - Dust It Off (titre du nouvel album)


Liens afférents :

You Might Also Like

1 commentaires