Contre Mac DeMarco

J'écrivais un article "fake news" en juillet 2018 dans lequel je me moquais de ceux qui se moquent de Mac DeMarco. C'...


J'écrivais un article "fake news" en juillet 2018 dans lequel je me moquais de ceux qui se moquent de Mac DeMarco. C'est ici. Je constate aujourd'hui que la tendance à rejeter cet artiste phare des années 2010s ne désemplit pas. Il y a quelques semaines, je vous demandais votre avis sur le futur d'une poignée d'artistes : Ty Segall, Oh Sees, Kurt Vile, King Gizzard, Deerhunter, et... Mac DeMarco. Je vous proposais de parier sur leur capacité à faire paraître de bons albums en 2030. Voici les résultats.

Ils ont votre pleine confiance

Les résultats sans son appel en ce qui concerne John Dwyer (Oh Sees) et Ty Segall : vous êtes 75% à penser qu'ils feront paraître de bons albums dans 10 ans encore. Je partage votre avis. L'un comme l'autre opère sur la scène depuis au moins une décennie (en fait, presque trois pour Dwyer). Si je suis encore plus confiant dans le Dwyer que le Segall, l'un comme l'autre devrait toujours être là, et bonne et due forme. Il y a quelque chose de trop fondamental pour qu'ils puissent nous trahir, trahison que j'imaginais dans un article fake news mimant un dialogue entre eux deux (lien). Et je note, une fois encore, que le résultat des votes est quasi-identique. C'était déjà le cas à l'occasion du Grand Mortal Kombat des années 2010s que Segall avait remporté à quelques voix près.

Vous ne doutez (presque) pas

Lorsque viennent King Gizzard et Kurt Vile, vous êtes également plutôt sur de vous : l'un comme l'autre obtiennent un résultat positif s'élevant à 69%. Si un tiers des votants pensent ainsi qu'ils auront disparu, ou qu'ils sortiront des LPs moisis d'ici quelques années, la direction empruntée semble vous convaincre. Il faut dire que King Gizzard tient le bon bout avec ses albums concepts et psychédéliques, tandis que Kurt Vile semble indéniablement ancré dans la folk rock sudiste, sans trop de signes qu'il puisse vouloir en dévier. A titre personnel, je m'inquiète parfois de King Gizzard, et je serai prêt à prend le pari qu'il sortira une poignée de mauvais albums durant les années 2020s... et d'autres qui seront (encore) excellents. Ce sont les quelques percées électroniques qui me font douter, ainsi que la volonté du groupe d'être toujours extrême. Quant à Kurt Vile, je le vois mal changer de perspective. Ceux qui l'aiment devraient continuer à l'aimer.

Ils vont s'écrouler

La tendance est inversée en ce qui concerne Deerhunter (57% contre) et Mac DeMarco (58% contre). Selon vous, ils vont s'écrouler. Voyons voir de plus près. Deerhunter a d'ores et déjà montré des signes d'un essoufflement qui semble effectivement être difficile à conjurer. Je dédiais mon premier article "fake news" à l'un de ses derniers essais en date, m'amusant à imaginer qu'il l'aurait appelé "fuck off" tellement il semblait être délibérément inaudible. Depuis, s'il a un peu redressé la barre, force est de constater qu'on est loin des sommets d'Halcyon Digest et Monomania. Seule lueur d'espoir : ses bizarreries. Bradford Cox est indéniablement un personnage troublé, et il faut pour cette raison espérer qu'il bifurque dans une nouvelle direction bizarro-chelou qui produise un miracle ou deux. Pour le dire autrement, je continuerai à écouter tous ses albums, mais sans trop d'espoirs.

Quant à Mac DeMarco, je crois que nous avons affaire à un tout autre problème. Je sais que son album Here Comes The Cowboy en a déçu plus d'un. Je le trouve très bon, mais là n'est pas le débat. Mon intuition la plus intime est la suivante : sa personnalité a motivé une large partie du vote. Mac est plus cool que beaucoup de groupes cultes pris tous ensemble, et ça... ça gêne. Surtout, Mac semble en faire des caisses, et ça... ça gêne aussi. Je le comprends parfaitement. Seulement, chaque fois que je me questionne sur sa démarche, je me rappelle à ses concerts new-yorkais de 2012, lorsque nous n'étions qu'une vingtaine dans le public (vidéo). Mac était tout aussi déjanté, sur scène ou dehors lorsqu'il fumait ses clopes sur les routes de l'East Village en rotant sur sa copine de l'époque. Mac est un fou qui a trouvé la musique. Outre la révolution pop qu'il a incontestablement permis aux débuts des années 2010s, je continuerai à lui rester fidèle, tel un disciple de la première heure. Et je continuerai à écrire des articles fake news sur le sujet.

Pour le reste, je crois que l'on atteint ici la limite de l'exercice. Comme je vous le disais, les "marchés de prédiction" impliquent normalement que les parieurs dépensent de l'argent réel sur un événement futur. De fait, ils sont ainsi forcé à parier non pas sur ce qu'ils voudraient être réalité, mais sur ce qui pensent l'être. Autrement dit, je ne suis pas sûr que 58% d'entre vous seraient prêts à parier que Mac DeMarco ne fera pas paraître de bons albums en 2030. L'alternative, bien entendu, est que mon analyse soit entièrement fausse. Il se peut effectivement que Mac DeMarco soit sur le déclin, et que je m'évertue à ne pas le voir, très justement parce que j'y attache quelque chose de trop personnel. Mais quels seraient les signes de ce déclin, alors ? Éclairez-moi : lien. Et attendant, mille mercis pour votre participation nombreuse. Ça fait toujours chaud au coeur.

You Might Also Like