Mundaze, le spleen de Santa Cruz

Mundaze , c'est un nouveau projet originaire de Santa Cruz (California). J'ai déjà eu l'occasion de parler d'Austin, l&...


Mundaze, c'est un nouveau projet originaire de Santa Cruz (California). J'ai déjà eu l'occasion de parler d'Austin, l'un de ses membres, qui s'est fait connaître sous le nom de Sollomon Hollow. A la différence de ce groupe, Mundaze est moins nineties, mais davantage spleenétique. Il passe en mélodies là où Sollomon passe en émotions. Il est tout aussi lo-fi, inachevé, jeune, sans concession. Mundaze m'évoque le début de mes 20 ans, une période où le cool compte plus que le reste. Il m'évoque Navy Gangs et ces groupes de Brooklyn aux vêtements trop larges, Cotillon & co. Sa musique, c'est de la bedroom infusée au cool des années 2010s. Je ne sais pas comment elle vieillira en 2020s, mais je profite des quelques semaines restantes de la décennie pour parler de ce qui doit l'être.



"Thinkin Bout U" et "Big Lonely", les deux premiers, sont un bon exemple de ce que la scène indie/garage pop aura produit durant les années 10s. "Happy" a davantage l'allure d'un hit, avec sa production un peu bourdonnante et ses paroles simples. Mundaze enchaine avec "Country Boy", un titre plus agressif.

Là où il réussit le mieux, je trouve, c'est sur des morceaux à l'image de "Hopeless Paradise". Ouais ? Ouais, Mundaze y fait l'alliance entre spleen nineties et surf music. La deuxième est généralement synonyme d'insouciance, de babes en bikini avec leurs boucles dorées, d'été, de sexe, d'alcool et de cool. Le premier fait davantage référence à un type renfermé qui ne quitte pas sa chambre embrumée, à l'image de Portastic. Mundaze nous refait le coup sur "Nostalgia". Il finit par achever ce qui, semble-t-il, il cherchait à atteindre depuis de nombreux morceaux : encapsuler le spirit de Bret Easton Ellis, celui de paysages où les palmiers et le style de vie californien plongent davantage encore les personnages dans la mélancolie de leur époque. S'ils ne sont pas heureux ici, ils ne le seront nulle part. "Clocked Out" conclut avec panache.


Au final, Mundaze délivre un album très intéressant, une chose finalement tout à fait singulière parmi le marasme des années 2010s. Mundaze reflète le spleen de la jeune génération californienne. Ce n'est pas rien.


Tracklist: Tangerine (LP, 2019)
1. Thinkin Bout U
2. Big Lonely
3. Happy
4. Country Boy
5. Hopeless Paradise
6. Take a Walk
7. Nostalgia
8. Cold
9. Clocked Out


Liens :
Article sur Sollomon Hollow
Article sur les prétentieux Navy Gangs

You Might Also Like

0 commentaires