Freez: du woooOOOOOOooOOO garage surf italien

Freez , c'est un groupe italien originaire de Schio qui a fait paraître son premier album, Always Friends , le 4 octobre derni...


Freez, c'est un groupe italien originaire de Schio qui a fait paraître son premier album, Always Friends, le 4 octobre dernier. Ce jour-là, Wavves a eu un nouveau pote européen. Avec ses grandes mélodies, sa guitare surf-surf-surf et ses envies de Californie à tout va, Freez délivre la meilleure musique garage surf de 2019, un véritable hymne aux vacances qui ne prennent jamais fin, même si je sais ce que tu as fait l'été dernier

En réalité, je dois dire mon étonnement lorsque, rangeant conscieusement ce nouvel album dans ma bibliothèque iTunes, je me suis rendu compte que le groupe y figurait déjà. Et pour cause, j'ai écrit un premier article sur ce dernier en mai 2017, dans une autre vie. À l'époque, le groupe faisait paraître son premier EP, c'était lo-fi mais slacker, quant à moi, je vivais à Paris et la Mécanique Ondulatoire n'était pas fermée, bref.


Le grand hit de cet album, c'est "Heads", le tout premier. C'est du niveau de Wavves, que le groupe singe allègrement tout à long de cet LP. C'est copié, mais c'est génial, on se croirait en 2010, époque Wavvves. "Always Friends" ne démérite pas. Freez joue à fond sa carte slacker, on frise les Audacity, Pangea et j'en passe. C'est ainsi que l'album se déroule généralement, une batterie qui imprime toujours le même rythme et des refrains chantés à tue-tête.

Freez, c'est le genre de groupe que je dois ajouter à ma liste des membres du Woo Club (voyez), mais il est en réalité de ceux qui font un long WOOooOOOOooOOO, pas un petit Wo' à demi-mâché comme celui de John Dwyer. C'est important tant c'est ce qui en fait un groupe de surf, aussi. "Uuh Uuh", comme qu'il dit. Et puis, il y a cette voix nasillarde qui rappelle celle de Nathan Williams, décidément... 


"Guess You'r Bipolar", c'est une petite balade pop, du style de celles qui font plaisir aux plaisantins de passage, aux trop-tendres, aux avides. Sans grande surprise, le corps de l'album est un peu plus mou, surement est-ce dû au manque de variations. "Soul" et "Waiting For" ne cassent en rien les codes de cet Always Friends, peut-être est-ce dommage.

"Probblems" est probablement l'une des meilleures créations de cet album. Un brin plus dark - c'est la guitare qui a pris en lourdeur, il s'aventure sur une mer du soir, lorsque les slackers sont partis sur leurs canapés. Freez en profite pour oser quelques boucles psychédéliques, c'est très bon. "Come Back Home" joue sa carte surf à fond.

Bref, Freez arrive un peu tard, le genre est écumé, mais il n'en demeure pas moins que son album est une franche réussite. Always Friends devrait le placer sur la carte slacker, vers la droite, là où se trouve les gentils slackers pas trop drogués, et les Européens. Sur ce, je repars écouter Afraid of Weights, l'un des chefs d'oeuvres de la décennie, ce qu'il s'est fait de mieux en matière de surf-punk dans les années 2010s.


Tracklist: Always Friends (LP, Wild Honey Records, 2019)
1. Heads
2. Always Friends
3. Uuh Uuh
4. Bleeding Skies
5. Guess You'r Bipolar
6. Soul
7. Waiting For
8. Probblems
9. Basement
10. Come Back Home

Liens :


You Might Also Like

0 commentaires