Die Cigaretten, pour tous ceux qui sont bloqués en 2012

Die Cigaretten , c'est un groupe originaire d'Hamburg (j'avais déjà écrit sur Death Canyons , originaire de la même...


Die Cigaretten, c'est un groupe originaire d'Hamburg (j'avais déjà écrit sur Death Canyons, originaire de la même ville) qui vient de faire paraître son premier album via La Pochette Surprise Records. Cela fait plusieurs années que le groupe fait paraître des singles et EPs par-ci par-là, mais cette fois-ci, c'est différent. A la vérité, cet album ne paraîtra que le 15 novembre 2019, mais à ce moment-là, nous serons tous ensemble embarqués dans les classements des classements, je vous en dirai plus le moment venu. Bref, 5 titres de cet LP sont d'ores et déjà disponibles, c'est assez pour s'en faire une solide idée et comprendre qu'avec Vibe Ride, Die Cigaretten veut être le nouveau Richard Hell.


"Am Strand" est le premier de ces singles. Ça pêche sur la voix, mais l'intention punk 77' est bien là. Die Cigaretten en oublie la deuxième guitare qui, chez les punk, fait office de brouhaha tous le morceau durant. Le titre n'en demeure pas moins efficace, mais je suis davantage ému par des morceaux comme "Pillen". Dans son allemand natal (quelle langue), Die Cigaretten propose un morceau un peu moins classique, et ça tombe bien car 3 milliards 200 millions de groupes ont déjà proposé un punk qui imite la fin seventies. Ici, Die Cigaretten tente de donner un peu plus d'espace à la voix, ce qui fait sens avec une instru' finalement assez peu pesante. On respire, et lui aussi.


"Typen mit Girls" (vidéo ci-dessus) a des allures de post punk (peut-être est-il même un titre de post-punk), il y a quelque chose de très flic à la poursuite des bad guys, m'ouais, autant aller se mater un bon thriller. Le groupe enchaine avec "Yo, Future!", plus pop que les autres, plus jovialo-slacker. Est-ce par ailleurs trop gentil ? Peut-être. "Stabiler Hate Song", lui, n'a rien d'un titre accueillant. Assénant sa langue barbare avec le punch d'un Bad Brains fatigué, Die Cigaretten marque des points. Peut-être est-ce l'effet de vivre à Amsterdam et d'entendre parler dutch à longueur de journée, de m'habituer à ses langues que les habitants eux-mêmes semblent ne pas adorer, peut-être est-ce l'effet Oh Sees qui n'en finit pas de chercher à sublimer le moche (voyez), peut-être est-ce simplement la guitare qui emprunte aux Fugazi, je ne sais pas, toujours est-il que quelque chose me plait fortement dans cette musique des Die Cigaretten.

J'avais eu l'occasion d'en parler avec Bret Easton Ellis : l'objectivité dans l'art existe. Cette notion dérange, ah, je vous imagine déjà penser "qu'on ne peut pas dire quelque chose comme ça". Et pourtant, si vous filez une guitare à votre nièce de 3 ans, ce qu'elle jouera sera nul. Si vous filez un stylo à un français pour qu'il écrive un roman en Allemand alors qu'il ne parle pas la langue et qu'il doit utiliser Google Trad, son écrit sera nul. Inversement, on peut ne pas aimer Chopin, mais c'est objectivement splendide. Voyez. Cela ne veut pas dire chaque être humain, ou même une poignée d'entre nous, puisse trouver cette objectivité, mais elle existe néanmoins. Notre cerveau d'humain est limité, très limité, plusieurs études empiriques tendent à établir les accords de musique ou les assemblages de couleur qui nous procurent des sensations agréables. Bref, c'est un peu pareil (bien qu'à la marge) avec Die Cigaretten. Son allemand est moche, mais cela rajoute en intensité à un rock parfois pop parfois punk qui veut nous rentrer dedans. Au final, c'est un match.

(mp3) Die Cigaretten - Pillen
(mp3) Die Cigaretten - Stabiler Hate Song

Tracklist: Vibe Ride (LP, La Pochette Surprise Records, 2019)
1. Bombe
2. Am Strand
3. Der Wecker
4. Egal
5. London Pizza Manöver
6. Pillen
7. Typen mit Girls
8. Taxieren
9. Yo, Future!
10. Neue Perspektiven
11. Zuviel
12. Stabiler Hate Song


Lien :
Article sur Death Canyons

You Might Also Like

0 commentaires