C.J. McKnight: musique pour pick-up

Voici le topo. Il y a quelques mois à peine, un nouveau film était annoncé, Stinker Lets Loose! . Voyez la bande-annonce pour comm...


Voici le topo. Il y a quelques mois à peine, un nouveau film était annoncé, Stinker Lets Loose!. Voyez la bande-annonce pour commencer :


Vous l'aurez surement compris, il s'agit en réalité d'un livre audio, non d'un véritable film. Et pour cause, le projet original (daté de 1977) a mal tourné et les seuls plans filmés ont été transformés en publicité pour camion. Voyez plutôt : 

"The last movie I worked on was a trucker buddy CB radio film entitled Stinker Let’s Loose. It stared a first time actor named James McCoolroy who seemed to have been hired on the basis of his ability to grow chest hair. The director was a Spanish alcoholic who insisted the script be rewritten to include his recently acquired pet chimpanzee. And the whole thing was sponsored by Schlitz beer. I swear the entire cast and crew spent the whole six weeks of filming absolutely shit face plastered on schlitz. I remember one night the piss drunk director offering $1000 to anyone who could out box his monkey. The film was an unmitigated disaster. Some of the footage was sold to other better trucking movies. A scene where several truckers smash up a town with their big rigs in an attempt to rescue Stinker from a corrupt sheriff ended up in the movie Convoy. Another scene where a truck was crashed through a billboard was used in White Line Fever."

L'histoire était pourtant prometteuse : "Join Jon Hamm, Rhea Seehorn, Paul F. Tompkins, Andy Richter and an all-star voice cast for a sudsy ride across the highways and byways of Bicentennial America. Meet scores of beautiful Southern gals, reams of treacherous villains, and even the Big Man!". Mais ce qui est particulièrement brillant est la musique composée par C.J. McKnight en 1977 pour l'occasion. Elle est remise au goût du jour par Burger Records.

Je me désole bien souvent que la musique de Natural Child, et dans une certaine mesure celle de Kurt Vile, ne soit pas plus imitée. En somme, je me désole de l'image de la country. Cette musique ne devrait pas être laissée entre les mains de quelques vieux croutons (on les aime). Alors, lorsque Burger participe à son déploiement, je me félicite de l'initiative.


Une ribambelle de 12 morceaux et extraits compose la bande-son de Stinker Lets Loose!. Le premier est le plus important de tous, voici le thème, l'identité... l'ADN de cette sortie. Sobrement intitulé "Stinker Lets Loose!", il me rappelle le ''Act Naturally" de Buck Owens :


Il est brillant. S'ensuit une série de morceaux qui sont gorgés de poussières, des morceaux pour canicule. "Stake Out" sort du lot parce qu'il est de nuit. Quant aux autres, il nous trimballe dans tous les Etats-Unis du sud, à l'image d'un "Ears On, Part 2" rapide et flambant neuf comme un beau camion. Peut-être que mon autre coup de coeur va à "Oh! Rascal". Stinker et Rascal, ils font la paire. La fin est un très bel enchainement du thème de cette K7. Pour le reste, je vous laisse avec le livre audio, à écouter avant de dormir, à l'arrière d'un vieux pick-up.


Tracklist: Stinker Lets Loose! (OST, Burger Records, 1977/2019)
1. Stinker Lets Loose!
2. Makin' Time
3. The Legend of Stinker
4. Ears On
5. The Ballad Of Boner
6. Stake Out
7. Ears On, Part 2
8. Oh! Rascal
9. Stinker Lets Loose (End Credits)
10. Stinker Strikes Back
11. Stinker Lets Loose (Radio Mix)
12. Radio Promo

Liens :

You Might Also Like

0 commentaires