Brandy: l'ami des ORL

Article par Morgan Il arrive parfois que des gens très intelligents prononcent de grandes bêtises. Prenez, par exemple, Aldous Hux...


Article par Morgan

Il arrive parfois que des gens très intelligents prononcent de grandes bêtises. Prenez, par exemple, Aldous Huxley, romancier, philosophe et auteur de Music At Night (1931) - essai ô combien essentiel sur le pouvoir transcendant de la musique - qui écrit dans ce dernier que « le silence est une part intégrale de toute bonne musique ». Tous ceux qui ont déjà assisté à une Freaky Loud Things savent à quel point cela est faux! Et autant vous le dire d’emblée, pour le groupe du jour, le silence est un concept inconnu. Brandy Mush fait dans le post-punk trash et n’est pas sans nous rappeler le John Malkovitch noisy français. Si Brooklyn a pris l’habitude de nous sortir des pépites plus proche de la pop et du shoegaze - Mac DeMarco, DIIV… - le trio semble prendre un malin plaisir à venir bousculer les idées reçues.



Laugh Track, premier album de la formation, paru le 7 septembre dernier sur Monofonus Press devrait vous tenir éveiller les jours de grande fatigue. N’oubliez pas vos plaquettes de Doliprane 1000 et faites sortir les plus fragiles d’entre nous. L’album s’ouvre sur le titre "You’re A Dentist" et si on a quelque peu la sensation d’être en salle d’attente près d’une minute, les larsens au loin semblent indiquer ce qui s’annonce: une rythmique répétitive, mais terriblement efficace, un véritable tourbillon sonore qui ne nous lâchera plus jusqu’à l’ultime titre de cet album.

Cette introduction ne laisse planer aucun doute sur l’ADN du groupe, mais si doutes vous aviez, le titre en deux parties "Two Titles With A Slash" les renvoie valser pogoter au fond d’une cave bien sombre et humide. En arrivant au quatrième titre de cet LP "Horse Chorus", les oreilles souffrent déjà, mais on aime ça! On se demande combien de pédales Fuzz, Disto, Delay et Reverb composent le pedalboard du groupe. La réponse pourrait peut-être nous être donnée par Dusty Mush tant Brandy semblent avoir écouté le premier album de nos frenchy. Une nouvelle preuve de l’influence de la scène française aux États-Unis ?

"Life Jail" est certainement le meilleur titre et nous fait transpirer dès les premières secondes. Impossible de ne pas s’imaginer au milieu d’un pogo à l’Olympic Café! "Throw Out My Kitchen" n’est pas en reste non plus et constitue un énième shot d’adrénaline. Un son circulaire, non pas qu’il tourne en rond mais nous entraine dans un tourbillon noisy-punk dont il est difficile de s’extraire. "Urgent Blowout" termine d’achever ce qu’il reste de notre audition, mais au profit d’un riff de basse des plus efficace. Finalement, après tout ça, le dernier titre "Blandy", passerait presque pour un morceau pop!



Au final, il est possible de reprocher à Laugh Track son aspect un peu répétitif, mais Brandy compense par un son lourd et épais qui fait toute sa force. On attend la suite avec impatience et pour patienter, on prend rendez-vous chez l’ORL le plus proche.

(mp3) Brandy - Life Jail
(mp3) Brandy - Throw Out My Kitchen

Tracklist:
1. You're a Dentist
2. Two Titles With A Slash Pt. I
3. Two Titles With A Slash Pt. II
4. Horse Chorus
5. Life Jail
6. Throw Out My Kitchen
7. Urgent Blowout
8. Blandy

Liens :

You Might Also Like

0 commentaires