Ghosts : from Virginia with slacker pop with love

Ghosts est un groupe originaire de Richmond (Virginie, USA) qui est actif depuis 2012. Alors qu'il a enchainé les LPs depuis l...


Ghosts est un groupe originaire de Richmond (Virginie, USA) qui est actif depuis 2012. Alors qu'il a enchainé les LPs depuis le jour où il est né, son label, Deckhead Records, a eu l'excellente idée de compiler trois de ses EPs en un seul et même package. Ces EPS, ce sont Ugly Kid, paru le 12 octobre 2014, mais aussi Stupid Boy, sorti le 26 janvier 2015, et Superstar qui a vu le jour le 27 novembre 2015. Le tout est téléchargeable gratuitement sur Bandcamp et autant le dire immédiatement, c'est le deal du mois !

Ghosts est un fidèle de la clique de Wavves, produisant un surf rock qui n'est pas sans punk et sans slacker. Les 18 titres qui composent ces trois EPs tendent vers cette même direction, bien que l'on puisse noter quelques variations. Je me contenterai donc de chroniquer les meilleurs d'entre eux. 


Ugly est introduit par "Where I Belong", premier hit évident de cette compilation. Vient ensuite "Ugly Kid" qui est à l'image de beaucoup de morceaux de Ghosts : ses paroles sont slacker, on est en plein dans le style Rock'n'Roll High School, et pourtant, sa musique est plus pop qu'elle n'est punk. Nous voilà donc entrés dans un peu de slacker pop et on continue la marche du looser plein de bière avec "Loser (No Future)" et "High School Valentine's". 
Les titres de Ghosts s'enchainent avec une facilité déconcertante, on doit cela aux nombreuses mélodies qui leur donnent un enrobage très lolipop (records). Mais ne nous y trompons pas, les morceaux d'Ugly Kid ont tous le potentiel de devenir des petits anthems que l'on chantonne en fin de soirée. "Lil Soldier" est très pop punk début 2000 et on fonce droit sur "Stained Teeth", un titre rock'n'roll à faire pâlir d'envie Natthan Williams. Ce titre est grand, sortez vos shorts et vos lunettes mouches, il est temps d'adopter la bro' attitude.

"I Wanna Die Happy" est le premier morceau de Stupid Boy, et déjà un exploit. L'EP s'enchaine avec "Lock Me Up" que je compte parmi les meilleurs morceaux que j'ai pu entendre en cette belle année 2017.


"Dig a Hole" joue ensuite la carte du titre qui a tous les attraits d'une création pop mais une intention rock'n'roll. "Stupid Boy", le titre éponyme, est sans surprise l'un des meilleurs du lot. Globalement moins inspiré par Wavves que son premier EP, il n'en demeure pas moins que la Californie un peu trash semble dominer l'imaginaire de Ghosts. Ça tombe bien, elle domine également la nôtre. "You're Not Like Everybody Else" vient conclure le tout. On le sait désormais, Ghosts sait comment délivrer de beaux finals, ce qu'il fait ici à nouveau. L'EP est un poil moins produit que le premier, surement est-ce dû à une volonté de se rapprocher de son auditeur en évitant les écueils des créations pop punk qui tendent à trop en faire. Les deux styles/productions vont bien à Ghosts, qu'il se rassure, nous serons toujours là pour lui, oh oui, toujours (regard amoureux).

"Killing California" dit d'entrée ce que Ghosts ne fera jamais. Il reprend la route du morceau saturé de soleil, la marque de fabrique de son EP Superstar. "This Isn't Home" parle de sa maison d'enfance, on est à peine attendri que l'on se jette sur le refrain de dumb punk.


"Love-Hate", c'est une sorte de FIDLAR à la sauce FIDLAR, un morceau hommage qui fait le taf. Tout rappelle le groupe originaire de Californie, des paroles jusqu'à la prod. "Drunk Text (No Reply)" est plus pop, Ghosts a définitivement gagné en intensité sur cet EP. "Games" vient parfaire le tout et c'est alors que l'on se dit que Superstar est une prouesse. On ne serait pas étonné d'apprendre que Ghosts a été biberonné aux Strokes, ce que confirme "Superstar (My Girl)" et, plus généralement, l'ensemble de son oeuvre. "Mr. Nevergoinganywhere" est le dernier morceau de cet article, cheesy à souhait, du slacker sans bavure !

La dernière fois que je m'étais pris une telle claque était à l'occasion de l'article sur Thigh Master (lien). Ghosts fait tout ce qu'il faut, quand il le faut. Il est constant, inventif, slacker, mélodique, en contrôle, bref, ses EPs sont des petites merveilles du genre. Vous ne serez pas sans remarquer que j'avais promis ne chroniquer que les meilleurs titres et qu'ils y sont tous passés. Je suis convaincu que quiconque posera ses oreilles sur la musique de Ghosts y trouvera son compte. Allez également du côté de son bandcamp (lien) pour découvrir ses créations les plus récentes, ce mec là fait partie des inconnus de la scène qui méritent tout l'or toute la bière du monde.

Tracklist :
1. Where I Belong
2. Ugly Kid
3. Loser (No Future)
4. High School Valentine's
5. Lil Soldier
6. Stained Teeth
7. I Wanna Die Happy
8. Lock Me Up
9. Dig a Hole
10. Stupid Boy
11. You're Not Like Everybody Else
12. Killing California
13. This Isn't Home
14. Love-Hate
15. Drunk Text (No Reply)
16. Games
17. Superstar (My Girl)
18. Mr. Nevergoinganywhere

You Might Also Like

0 commentaires