Still in Rock présente : Black Bats (Surf Garage)

Black Bats   est un groupe originaire de Melbourne qui a très probablement pour objectif de faire de sa musique le pendant surf et s...



Black Bats est un groupe originaire de Melbourne qui a très probablement pour objectif de faire de sa musique le pendant surf et slowcore des Cramps. Black Bats s'est en effet un groupe qui donne dans le surf rock à tendance Growlers, une musique un peu gore, un peu série b et beaucoup cool. Son premier album s'appelait Tropical Haunts!, voilà qui en disait déjà beaucoup sur sa teneur. 

Le 21 novembre dernier, les Black Bats sont revenus avec un cinquième album/EP studio, toujours sans label, et toujours avec d'excellentes créations. Son BBQ Blues a pour lui ses rythmes langoureux ainsi que quelques guitares crunchy. Le groupe peut voir loin, aussi loin que le bout d'une plage de fin de soirée dans Vendredi 13. 


Tout commence avec "City Blues". Le titre semble nous conduire tout droit en 2012, lorsque les Growlers étaient encore cool. Black Bats y ajoute beaucoup plus de surf, c'est une belle entrée en matière. Vient "Salt", un morceau plus rentre-dedans. La guitare gagne en attitude un peu dirty et sa garage pop produit alors des étincelles.

"Learn to Smile", c'est la ballade d'un mec désabusé, probablement un vampire déçu de n'avoir pu se nourrir que de 5 personnes durant la nuit. A moins que ce ne soit une danse avec un zombie. Toujours est-il que les Black Bats joue en plein le style nineties nonchalant (hello Pavement) tout en n'oubliant pas les quelques accords de surf music qui font bien. Il y a un véritable parti pris dans la musique du groupe, une volonté de créer un contraste avec l'excitation habituelle de la surf et le côté spleenétique de ses parties vocales. 

Parce que Black Bats semble avoir voulu alterner les ambiances, "Shining Haze" repart sur des bases plus rythmées, cette fois-ci du côté d'un western seventies. La voix de Dave prend de l'ampleur, le groupe maitrise décidément tous les aspects de sa musique. Et puis, "Shackled Blues" clôt l'affaire sur une petite comptine post-dépression. C'est Calvin Johnson et Beck qui seront contents de constater avoir toujours de l'influence. 



Au final, la musique de Black Bats est une excellente nouvelle. Il pourrait être très étonnant de constater que le groupe n'est que peu suivi sur les réseaux sociaux - ça ne fait pas tout, certes - mais on comprend en réalité qu'il aurait maintenant besoin d'un label qui le tire vers plus de lumière. Il suffirait de peu pour que les Black Bats créent leur petite sensation. 

Son surf a lui rappelle plus la loose du surfer qui n'a pas réussi à accrocher la moindre vague de la journée que Kelly Slater, et c'est très bien ainsi. Black Bats joue son côté monstrueux à fond la caisse, les fans de vieux slashers vont être comblés. Gageons que le prochain LP sera l'occasion pour le groupe de se trouver une petite collab' avec Burger & co...


Tracklist :
1. City Blues
2. Salt
3. Learn to Smile
4. Shining Haze
5. Shackled Blues

Liens :
Article sur The Pukes
Article sur les Jacuzzi Boys

You Might Also Like

0 commentaires