EP Review : Sheer Mag - Button Up (Garage Pop)

Sheer Mag a déjà fait l'objet d'un premier article sur Still in Rock en mars dernier. Le groupe a depuis fait paraître u...



Sheer Mag a déjà fait l'objet d'un premier article sur Still in Rock en mars dernier. Le groupe a depuis fait paraître un deuxième EP, II, via Wilsuns RC. On se souvient que le premier essaie de ce groupe originaire de Philadelphie nous avait gratifié d'excellents morceaux de garage pop. On se souvient aussi du charisme de la chanteuse, Christina Halladay, qui nous avait curieusement rappelé certains noms de la scène.

Avec II, Sheer Mag continue sur la lancée de son premier 7inch. Le son conserve un quelque chose d'un peu sale, pour notre plus grand plaisir. Et puis, Sheer Mag est toujours autant appliqué à travailler ses mélodies, c'est irréprochable sur ce point. L'EP s'ouvre ainsi avec "Fan The Flames" qui intègre quelques éléments de power pop auquel il y ajoute un son jangle pop trashy. La voix de Christina fait toujours des merveilles sur un morceau qui sert désormais de single au groupe. Voyez plutôt la vidéo ci-dessous. On continue ensuite notre chemin avec "Travelin On", un morceau un brin plus punk. Sheer Mag nous boxe les tympans et on aime que les riffs de guitare façon 1977 cogne un peu plus fort encore. 

"Whose Side Are You On", le troisième, prend son temps, à la recherche d'un "sun-kissed" garage rock. Sheer Mag nous fait en réalité patienter (avec brutalité) avant que ne vienne le petit dernier, "Button Up". A mon sens LA grande réussite de cet EP, comme l'était "What You Want" pour le premier, on y trouve un Sheer Mag qui embrasse encore plus son côté power pop rock'n'roll en y ajoutant des sonorités fifties façon Big Mama Thornton. Voilà aussi à quoi devaient ressembler les toutes premières répét' des Strokes. Sheer Mag fait fort, très fort. 

Fidèle à ce qu'il avait fait sur son premier EP, le groupe se cantonne à un garage super efficace, aux structures simples et désencombrées de ce qui vient souvent gâcher une belle mélodie. Je le disais à l'occasion du premier article sur Sheer Mag, alors que Brooklyn se vide de ses talents, Philly s'impose comme un sérieux contender. On peut depuis rajouter The Pretty Greens à la nouvelle garde, mais il sera difficile de contester à Sheer Mag le titre de meilleur espoir. On se demande par ailleurs ce que font les labels de la scène, les Burger & co : eh oh, Sheer Mag, c'est de l'or en bar(re), jetez-vous dessus avant qu'il ne soit trop tard. Le groupe se paie même le luxe se faire partie des rares à sauver la line up de Coachella 2016. C'est dire. 





Liens afférents :


You Might Also Like

0 commentaires