Single : Murals - Violent City Lantern (Psych Pop Folk)

Murals on FaceBook Murals est, sans conteste, la plus belle et la plus longue histoire d'amour de Still in Rock. Je me plais t...




Murals on FaceBook


Murals est, sans conteste, la plus belle et la plus longue histoire d'amour de Still in Rock. Je me plais toujours à le répéter, le groupe à fait l'objet d'un Album Review en 2012, d'un interview, d'un live review, et il a créé le Colorcast avec Still in Rock, podcast qui est depuis devenu une émission radio sur ArtxFM. Enfin, Rob, le batteur, nous  a communiqué son Top 20 à l'occasion de notre article dédié (lien). 

Le groupe avait déjà pris plusieurs années avant de faire paraître son premier album, On A Passing Cloud. Depuis presque 2 ans, il me promet de travailler sur une suite. Seulement, faire maturer sa pop psychédélique à la façon de Pet Sounds demande de s'armer de patience. La voilà enfin récompensée. Le premier single de ce deuxième LP vient tout juste d'être publié, une actualité que Still in Rock ne pouvait manquer. Intitulé "Violet City Lantern", il nous plonge en plein dans le nouvel univers de cet album, empruntant ce qu'il faut de la bohème de On A Passing Cloud sans pour autant nous bercer dans les illusions que nous connaissions déjà. 

"Violet City Lantern" est un morceau fabuleux. On y retrouve le jam de Murals, toujours lancinant, sorte de doux rêveur à la TS Eliot. Jacob se plait également à nous délivrer un petit solo de guitare dont il a le secret, suffisamment court pour nous laisser perdu là-haut dans les nuages du Passing Cloud. Le titre évoque tantôt Van Morisson (sur l'aspect folk country), tantôt Syd Barrett (sur le psychédélisme majeur-mineur) ou les Zombies (sur les harmonies vocales très colorées). Surtout, il nous rappelle les titres que le groupe sélectionne dans son Colorcast, ces vieux crooners oubliés qui attendant toujours sur le porche de leurs maisons en bois que le succès viennent les trouver. 

Ce titre est accompagné d'une vidéo. Jacob, le chanteur, me confiait toute la magie qu'il avait eu à la réaliser, à construire de toute pièce cette chambre violette dans une cave, à travailler sur les effets spéciaux. Le résultat est exceptionnellement beau et adapté à la musique du groupe. C'est psychédélique et mystérieux, un petit instant David Lynch made in Kentucky, assurément, l'un (le ?) des clips de l'année. 

Finalement, je me souviens de cette vieille soirée dans le Lower East Side où Rob me confiait déjà le concept de cet album, son nom, son univers. Trois années plus tard, le voilà fin prêt à être dévoilé. Murals m'a en effet promis la sortie de son album pour février 2016. D'ici là, on en retourne encore et toujours au Passing Cloud, l'un des éternels des années 2010, ainsi qu'au magnifique Colorcast. Lorsque je disais que l'année prochaine s'annonçait d'ores et déjà très belle...








Liens afférents : 

You Might Also Like

0 commentaires