Anachronique : Country Teasers (Country Punk)

Country Teasers , " pastoral -- not rustic ", voilà comment le groupe décrivait sa musique. Cet article anachronique s...




Country Teasers, "pastoral -- not rustic", voilà comment le groupe décrivait sa musique. Cet article anachronique s’inscrit définitivement à part. Nous nous attacherons à présenter The Pastoral, premier opus du groupe paru en 1995. Cet article anachronique sera surtout celui d'un album qui procure l’effet d’avoir été piqué par la dose nécessaire pour exciter une vache laitière. 

Mais avant tout, quelques présentations. Country Teasers est un groupe anglais formé en 1993. Il aura fait paraître en tout et pour tout 5 albums studio, de Crypt Records en passant par Fat Possum jusqu'à In The Red Records. Le groupe restera pourtant très confidentiel. Beaucoup trop. Mais voilà, on comprendrait presque pourquoi.

L’album s’introduit sur "How I Found Black-Brodie". On comprend immédiatement que Country Teasers va nous en mettre plein la vue. Le crissement en fond laisse présumer une explosion massive. Elle arrive lorsqu’on ne s’y attend pas. Et puis, de façon presque perverse, "Only My Saviour" vient nous faire croire à l’album de country paisible, celui du fermier au coin de sa cabane. Enfin, on se doute déjà de la supercherie. La tracklist donne déjà des indices. "Bitches' Fuck-Off" ne pouvait pas être une paisible chanson d’amour. Et elle ne l’est surement pas. La guitare super heavy de Country Teasers y fait son apparition de façon marquée. "O, Nurse!" le titre suivant, est possiblement le meilleur titre jamais composé par le groupe. D’une durée d’à peine plus d’une minute, "O, Nurse!" ne demandait pas plus longtemps avant de nous transcender en un zombie un jour de pénurie d’humain. La ferme brule, tout y passe, c’est un splendide carnage.

L’histoire de "Anytime, Cowboy" et de sa friendly lady confirme que l’action prend place quelque part dans le sud des Etats-Unis. Pour le reste, on se pose toujours les questions. Puis, "Mosquito", l’autre titre absolument incontestablement-superbement-génial de l’album, vient nous piquer avec les mêmes quantités que celles dont les vaches ont besoin. "You’re an animal, get away from me", qu’il disait. Après avoir tout massacré, "Drove a Truck" vient donner un semblant de dolce vita texane. A condition de ne pas écouter les paroles, bien entendu.

"Been Too Long", on se demande encore de quoi Ben Wallers parle, est franchement exceptionnel. A la manière de Violent Femmes ("Comon dad, gimme your car"), Country Teasers est une belle histoire d’amour à raconter aux petites filles. Ah non. Ah si. "Black Cloud Wandering" a fond les ballons, "Black Cloud Wandering" a fond les poches d’injection, ca y est, on ne sait plus où on en est. Sûrement quelque part dans un hopital où les médecins passent leur temps dans l’arrière boutique. Oh, une pharmacienne. Oh, une guitare explosive. Et ben, petit punk, que fais-tu là ? L’effet Country Teasers, probablement. "Stand By Your Man", l’une des créations les plus connus du groupe, une fois de plus, fait d’un country cupcake girls  la groupie de Nirvana. Enfin, "Number 1 Man" en fini de nous achever.

Cet album n’a assurément aucun égal. Quand a-t-on l’occasion de décrire un album comme étant de la country mélangée avec un genre de Garage bien sale, mais psychédélique aussi, et puis Punk, sans oublier sa force Pop qui fait écho à un Stoner décoiffant. Mais country quand même, hein. Ah, Country Teasers est le genre de groupe que l’on n'oubli jamais. JAMAIS.


(mp3) Country Teasers - O, Nurse!
(mp3) Country Teasers - Mosquito

You Might Also Like

1 commentaires