Still in Rock présente : Melody's Echo Chamber (Pop Psyche)

Melody's Echo Chamber , ce n'est probablement que le début. Copine de Kevin Parkner, le leader de Tame Impala, elle vient de ...




Melody's Echo Chamber, ce n'est probablement que le début. Copine de Kevin Parkner, le leader de Tame Impala, elle vient de faire paraître son premier opus self-titled via Fat Possum. Après avoir vécu chez elle, à Paris, durant plusieurs mois de l'année dernière, il est ainsi le producteur de l'album et l'homme aux manettes de l'instrumentalisation. Celle-ci est souvent ingénieuse, on ne saurait s'en étonner.

Pour autant, cet album révèle une voix de tête de Melody bien trop présente, uniformisant ainsi chacun de ses titres. C'est dommage, c'est frustrant, tant l'orchestration est de qualité. Chantant en français sur trois morceaux, elle semble tenter le revival psychédélique de Françoise Hardy (pour le plaisir). C'est à chaque fois un échec. N'en demeure pas moins que la touche Tame Impala est évidente, notamment sur les sonorités entourant chaque titre, sur la façon jazzy de jouer de la batterie tout aussi. En ressort un album plutôt mauvais, sauvé néanmoins par trois créations, "I Follow You", "You Won't Be Missing That Part Of Me" et "Mount Hopeless". Deux retiennent ici mon attention.

Le riff de "I Follow Up" est comme ensorcelé et la voix de Melody, pour une fois, très bien placée. Ce morceau est par ailleurs fort bien construit, un refrain qui reste en tête et un final qui fait tendre à l'impatience. Si une seule écoute ne vous convainc pas, faites le test : laisser tourner en boucle ce morceau pour quelques écoutes, la magie opérera. "You Won't Be Missing That Part Of Me" opère dans un autre genre, plus psychédélique, plus envoûtant encore. Ce titre est à mon sens le meilleur de l'album. Melody captive par la pureté de sa voix, laissant définitivement regretter une tout autre utilisation sur le reste de l'opus.

Notons que Leif Podhajsky, créateur de toutes les pochettes de Tame Impala, est une fois encore à l'oeuvre. Melody's Echo Chamber a en somme emprunté bons nombres d'éléments de Kevin Parkner, mais concluons en disant que n'est pas prodige qui veut.




Liens afférents :

You Might Also Like

2 commentaires