Concert Review : Mac DeMarco at Pianos (Blue Wave)

Mac DeMarco en live, c'est comme assister au festival de la bonne humeur. Le 19 octobre dernier, il donnait un concert à Pianos...




Mac DeMarco en live, c'est comme assister au festival de la bonne humeur. Le 19 octobre dernier, il donnait un concert à Pianos, la même salle que celle du Live Review de Murals (ici). Still in Rock y était, bien entendu. Jouant autant de titres de son premier EP, Rock and Roll Night Club, que de son dernier chef d'oeuvre, 2 (ici), Mac a clairement transcendé chacun de ses titres. Les gars de Murals m'avaient d'ailleurs prévenu, Mac DeMarco est l'un des meilleurs performeurs qu'ils n'aient jamais vus. Ils avaient tout juste, Mac est le genre d'artiste dont les set évoluent dans une autre sphère que celle du réelle. 

Dès le premier titre, "I'm A Man", les voix de Mac et de son bassiste se sont confrontées pour délivrer un titre de post-punk extrêmement prometteur. Sa version de "Cooking Up Something Good" a vu s'exprimer un guitariste de grande qualité, maîtrisant son instrument comme il est rare de le voir. "The Stars Keep On Calling My Name" aura quant à lui été un moment de quasi-extase, Mac DeMarco à genoux et le public gargarisé par tant d'engagement. Bien entendu, c'est "Ode to Viceroy", comme symbole de sa musique, qui lui aura permis d'exprimer tout son instinct musical. Les deux guitares du groupe auront délivré un son très psyché comme elles l'auront souvent tout au long de ce live. La version de "Together" que je vous présente ici, dernier titre de son album, aura conclu un concert si riche que l'on peine à se souvenir de chacun de ses éléments. Restez bien accroché à l'intégralité de la vidéo, Mac y va de surprise en surprise.

Mac DeMarco, à l'image de sa musique nonchalante, dégage une impression de facilité peu commune. Il prend sur scène un immense plaisir, très communicateur. Il est définitivement l'auteur de l'un des meilleurs albums de l'année, mais aussi l'un des meilleurs performeurs. Aucun des titres délivrés n'aura exactement ressemblé à ceux des versions studio et tous auront été d'extrême moment de plénitude musicale. Mac, un grand, grand merci.




Liens afférents :

You Might Also Like

0 commentaires