Best Of Still in Rock : Août 2011

Je le confiais il y a peu à un ami, le mois d'août aura été l'un des plus chargés de l'année so far , au même titre que le moi...


Je le confiais il y a peu à un ami, le mois d'août aura été l'un des plus chargés de l'année so far, au même titre que le mois de mars (best of ici pour rappel). Le nombre de visites a été fort élevé pour ce mois de vacances, quelques partenariats ont vu le jour et vous seront bientôt dévoilés. Surtout, les découvertes musicales sont légion, en voici l'essentiel.





----------



1. Girls : la crème de San Francisco II (article ici et ici)


"Father, Son, Holy Ghost" aura été à la hauteur de toutes les attentes. Girls fait tout aussi bien sur ce second opus que sur son premier, se réinvente et perpétue cette tradition de la justesse. "Father, Son, Holy Ghost" est un grand album, à nous les mois d'écoute à venir.



2. Ty Segall : rock psyché et détonation (article ici)


Ty Segall et son "Goodbye Bread", Ty Segall et son rock à vous faire exploser la tête (d'où le titre du même nom). Ty Segall nous confirme que le rock psyché, aussi inaccessible soit-il, puisse ses sources au plus profond de la création. L'album qui, dans la même catégorie que Tame Impala en 2010, réveille vos sens.



3. Baxter Dury : vous avez dit anglais ? (article ici)


L'accent so british de Baxter Dury est à lui seul un bonheur que l'on ne peut se lasser de perpétuer. Son album, "Happy Soup", est révélateur de cette classe à l'anglaise, en témoigne l'excellent clip du titre "Claire".



4. Zoo Kid : encore et toujours (article ici)


Zoo Kid, dont les rumeurs vont bon vent sur un éventuel changement de formation, a donné à entendre un nouveau titre. Si je m'étonne à chaque article de la maturité impensable de Zoo Kid, une amie a peut être trouvé juste : serait-ce de l'instinct ?



5. The Drums : on en redemande (article ici)


The Drums, les revoilà. Après un premier album qui n'aura pas manqué de marquer notre été 2010 (article), un premier titre, "Money", vient annoncer un deuxième album qui, peut être, marquera notre autonome 2011.




À également ne pas manquer : l'hypnotique Lana Del Rey dont je ne manquerai pas de reparler (ici), les prémisses du retour de Feist (ici), et surtout, la review de Rock en Seine 2011 (ici).


You Might Also Like

0 commentaires