D'un festival à l'autre… (Vampire Weekend)

Vous n'êtes pas sans savoir que Stillinrock est en partie originaire d'Avignon et qui dit Avignon en juillet dit forcément Festival...




Vous n'êtes pas sans savoir que Stillinrock est en partie originaire d'Avignon et qui dit Avignon en juillet dit forcément Festival ! Mais nous ne sommes pas ici pour parler théâtre. C'est pourquoi je me suis décidé à prendre le train en direction d'un autre festival, celui de Nîmes.


Ce festival musical organisé dans les arènes de la ville, dotées d'une capacité de 25 000 places, offre une programmation pour le moins éclectique puisqu'on y retrouve des artistes allant de Stevie Wonder à Jamiroquai en passant par Mark Knopfler et Vampire Weekend.


Pour cette soirée du 15 juillet, les premiers en piste sont les très électrisants Editors. Dès les premières notes, on comprend pourquoi la production les fait débuter, un electro-rock très puissant (entendez par là, joué le volume à fond). Au final, ils ne laisseront pas un souvenir impérissable, mais auront assumé avec énergie la lourde tâche de réveiller un public assommé par les 35 degrés de l'arène Nîmoise.


Le passage du très attendu Yuksek, annoncé par mes compagnons d'un soir comme et je cite "la relève électro de la scène Française" ne fut qu'un amoncellement de morceaux certes parfaitement calibrés pour les publicités, mais pas vraiment adaptés à ce genre d'évènement ! Qu'à cela ne tienne, une tempête se prépare. L'air est toujours aussi chaud et pour cause, on devine derrière le silence l'arrivée imminente des prodiges de Cape Cod, Vampire Weekend.


Nous y voilà enfin !


Ezra, Rostam, Chris B et Chris T sont là et rien de tel que l'excellente "Cape Cod Kwassa Kwassa" pour se présenter à un auditoire pas forcément fin connaisseur. S'en suit California english et déjà le public les adopte. Quelques merveilles de chansons plus tard, Ezra prend la parole pour introduire (en Français !) le titre suivant. Dès les premiers accords, on reconnait "A-punk", débute alors 2min14 de délire communicatif - vous aurez noté ma précision quant à la durée, mais dans de tels instants, chaque seconde compte. Tout y passe, leur dernier album Contra mais aussi plusieurs titres du précédent opus. Finalement et après pas moins de trois rappels et 1h30 de concert, ils en finissent par un très rythmé "Mansard Roof", le public est conquis. L'arène leur réservera même une Olà digne des plus grands matadors...


On en oublierait presque qu'il reste encore un groupe et pas n'importe lequel puisqu'il s'agit de Gossip. Mais même si leur prestation fut d'une remarquable qualité, le coeur n'y était plus vraiment et la tête encore dans les étoiles perdues au bord de l'océan…




Toutes mes excuses, aussi bien pour qualité de l'image que pour l'effet "tempête en haute mer" de la vidéo, mais je n'ai pu m'empêcher d'esquisser quelques pas de danse.


(mp3) Vampire Weekend - A-Punk


Liens afférents :

Quelques reprises des Vampire Weekend

Présentation du groupe par Still in Rock

You Might Also Like

1 commentaires