The UV Race: schizophrénie punk

The UV Race , c'est un groupe originaire de Melbourne dont on n'avait plus vraiment entendu parlé depuis 2012, année de sa dern...


The UV Race, c'est un groupe originaire de Melbourne dont on n'avait plus vraiment entendu parlé depuis 2012, année de sa dernière sortie officielle. Alors qu'il se décrit comme étant glam, j'y trouve davantage un groupe de punk qui emprunte un peu de l'univers ironico-métrosexuel de la fin 70. Peu importe. Le groupe vient de faire paraître un nouvel LP plutôt intéressant, Made In China, 10 morceaux pour nous réconcilier avec le punk démonstratif et expérimental. Enfin, presque.



ll y a, en réalité, trois UV Race tout à fait distincts dans cet album. 

Le premier, c'est le The UV Race qui, par moments, joue au groupe sérieux, le genre de punk méga relou avec ses revendications politiques. Le punk anglais. C'est le cas sur "Tread On Me", "True Blue" et "Act Like them". J'aime pas, beurk. Je vois ces images de types avec leur veste à clous, leur chapeau d'aviateur et leur discours à la con. On est loin de l'image qu'affiche The UV Race sur Facebook, celle du punk Ramones qui est le seul anarchisme qui vaille.

Le deuxième, c'est le UV Race qui expérimente. On le trouve sur "Inane Brain""Why Die" et "Fairly Free". Le premier est un drôle de morceau qui semble reprendre l'instru du post-punk pour la transformer en punk bien solide sans les chichis du post. C'est réussi. Les autres le sont moins, il faut dire que la présence de cuivres dans un morceau punk est TOUJOURS une sale idée.

Le troisième et dernier, c'est un UV Race silly. "Irish Girl", par exemple, respire la connerie à plein nez. "Riding Country" fait du Country Teasers avec un succès mitigé et "Murder", plus ricain que les autres, fait également l'affaire dans le genre morceau qui ne veut rien dire. "Mr Blame", le single de cet LP, de rajouter une couche pop qui, dans l'ensemble, manque cruellement à cet LP. C'est là où l'UV Race est le meilleur. 


Dans l'ensemble, cet album de The UV Race reste très haché. Cathartique, quoi. Il y en a pour tous les goûts, et de fait, entièrement pour personne. On sent bien que le groupe avait des choses à nous dire depuis toutes ces années, mais manque ici une ligne plus distincte. Pourquoi, alors, avoir parlé de cet album ? Parce qu'il y a quelques très bons morceaux, pardi. Et qu'en 2019, on me souffle dans l'oreillette que le format single suffit à faire des carrières. 


TracklistMade in China (LP, Aarght Records, 2019)
1. Tread On Me
2. True Blue
3. Act Like them
4. Inane Brain
5. Riding Country
6. Irish Girl
7. Murder
8. Mr Blame
9. Why Die
10. Fairly Free


Lien :
Article sur Uranium Club (idem)

You Might Also Like

0 commentaires