Gymshorts: stuck in the middle with you

Gymshorts , c'est un groupe originaire de Providence (Rhode Island, USA) qui vient de sortir son 2ème album via Burger Records / Wall...


Gymshorts, c'est un groupe originaire de Providence (Rhode Island, USA) qui vient de sortir son 2ème album via Burger Records / Wallflower Records / Bachelor Records. Intitulé Knock Knock, il fait suite au très bon No Backsies! (2014) qui avait été suppléé par Wet Willy (EP, 2016). Voilà donc pour son pédigrée. Pour le reste, je dois préciser qu'il fait donc dans un garage mi-rock mi-punk mi-pop, qu'il a effectivement les paroles d'un groupe Burger et qu'il ne faut pas trop attendre de lui sinon délivrer un nouvel album de dumb rock bien comme il faut.



Tout commence bien avec "Good at Bein' Bad", du garage rock tout ce qu'il y a de plus classique. La voix, 2% power pop, est bien placée, quant à la musique, elle mime certains Ramones non sans une totale décomplexion. "You Blew It" veut ensuite accélérer la cadence, c'est un grand classique des petits seconds. Il manque à ce stade une bonne mélodie qui fasse surgir un titre du groupe. Et c'est d'ailleurs du même défaut dont souffre "Copycat", un titre dont le refrain est plutôt bon, mais qui semble encore manqué le coche.

"Browned Out", c'est un morceau pour se rendre à un concert, distrait et encore un brin timide. Surement la batterie ne cogne-t-elle pas assez fort, surement la guitare n'est-elle pas assez vindicative. Alors, on se dirige vers "I'm Tellin'", un titre plus in the middle, une croisée entre les différents styles de garage que les Gymshorts semblent apprécier. Cette face A est donc peu convaincante.


"All Nighter" est un bon titre de garage pop (bien que moyennement produit) qui, avec ses allures college rock, fait tout ce que l'on veut des Gymshorts. C'est teenage, c'est bon. Voilà une face B qui commence avec entrain. Et "Gotta Get Away" de ne pas cacher ses influences garage bluesy, ce qui a au moins le mérite de conduire le groupe vers quelque chose de plus original.

"Ding Dong Ditch", c'est ce qui se passe lorsque Gymshorts veut être punk. Mais peut-être sont-ils trop gentils pour nous convaincre. Le même constat ne peut pas être fait de "Breathin' on Me", les Gymshorts attaquent le morceau avec toute la grandiloquence des groupes de stoner. Et peut-être, finalement, que la voix féminine n'est jamais aussi bien utilisée que sur "Go Fish". 



Au final, Gymshorts est souvent trop hésitant pour nous embarquer dans son aventure (il est... stuck in the middle with you). Il sait faire plein de choses, c'est vrai, mais il me semble que l'on préférerait une seule chose transcendante à cette panoplie. Mais préférence va donc au groupe de Baltimore : Jim Shorts. Quoi qu'il en soit, Knock Knock n'en demeure pas moins un bon album de garage, et parce que le groupe mérite davantage d'expositions, je propose une belle promotion pour un premier concert en Europe. You in?


Tracklist: Knock Knock (LP, Wallflower Records, 2018)
1. Good at Bein' Bad
2. You Blew It
3. Copycat
4. Browned Out
5. I'm Tellin'
6. All Nighter
7. Gotta Get Away
8. Ding Dong Ditch
9. Breathin' on Me
10. Go Fish


Lien:
Article sur Jim Shorts

You Might Also Like

0 commentaires