The Memories : Supercheesy !

The Memories est un groupe bien connu de Still in Rock qui a déjà fait paraître 7 albums depuis 2010.  Royal United Song Service e...


The Memories est un groupe bien connu de Still in Rock qui a déjà fait paraître 7 albums depuis 2010. Royal United Song Service est son huitième et potentiellement le plus intéressant de tous.

Dans son communiqué de presse, Burger en dit : "Think of them as a less social supergroup, the crème de la crème of the West Coast song poets society, who create songs about mundane curiosities: Dogs, dates, anxiety, succulents, and grilled cheese". Et c'est exactement ça ! Pour cet album, les Memories ont écrit 28 morceaux sur la base de souvenirs qui leur ont été racontés. Le groupe a lancé le Royal United Song Service en 2015 pour financer sa tournée européenne. Plus de 50 histoires ont été recueillies, sur la base desquelles le groupe a composé ces quelques titres. Bien entendu, 28 morceaux, c'est trop, mais les Memories ont su comment les habiller de sonorités sixties ringard, Beatles-esque, 70s, de dance façon 80', de slacker nineties et j'en passe. On doit ces différentes inspirations aux nombreux horizons du groupe qui comprend des membres de White Fang, Colleen Green, Free Weed, Unkle Funkle, Totally You et Jerry Rogers.



Disclaimer : cet album est SUPERcheesy, ce qui est encore plus fort que... Superman.

"The Memories' Royal United Song Service Anthem" semble être le nouveau générique d'un show Burger Records. Il nous rappelle aussi la grande époque des drive-in, du popcorn à gogo et des pom-pom girls. Vient ensuite "Okay, Cupid", le premier single, un morceau que le groupe a écrit pour le mari d'une de leur amie qui l'a rencontré sur... Ok, Cupid (une application de rencontre). Il n'en demeure pas moins qu'il s'agira probablement de la plus belle chanson d'amour de 2017 ! Et puis, "Turn Around" complète le trio introductif en imitant les balbutiements de la power pop. 

"Jessica Jeans", avec son rythme lancinant, semble être destiné à observer Jessica qui marche dans la rue. Les Memories sont... pop ?! On ne dirait pas à l'écoute des premières secondes de "Seasons In The Sun", mais ce titre est tout à fait dansant. Les Memories vont un pas plus loin dans le dorky-rock, la dumb pop pour... le fils de Dumber. "Diego" est pour sa part vraiment très lo-fi, mais on se dit qu'on l'écouterait bien tranquillement installé sur le capot d'une vieille voiture à regarder Los Angeles, le regard dans le vide (voyez plutôt).


"Gooner" parle d'un chien, alors, les Memories aboient. Et ils racontent à quel point ça sent mauvais dans le lit. Le rythme est imparable, on parle de masterpiece pour simples d'esprit, ces gars-là ont assurément un Ph.D. en foutage de gueule. 

"End Of The World", c'est une imitation de Wayne's World - et donc d'Alice Cooper - qui a bien tourné. "Grilled Cheese With Ham" perpétue la tradition de cet album : parler de ce qui sent mauvais mais que l'on aime quand même. On y reconnait toute la pop qui fait la west coast depuis plusieurs années. Ecoutez bien, on croirait presque entendre Shannon Shaw.


"Moving In" s'attaque à la romance d'high school. C'est vrai que ça manquait. Du côté musique, les Memories reprennent leur pop sur décontractée. Côté lyrics, ça parle de déménagement, de date bancale et d'appareil dentaire (bon OK, pas vraiment).

"Succulent" perpétue les ambitions culinaires du groupe. Et puis, voici que les Memories augmentent encore le niveau de cheesy sur "Mari's Special Day". Le groupe n'a jamais été aussi yuppies. "Goin' The Extra Mile", à mi-parcours, nous donne un peu de rock'n'roll. Cet extra mile dont ils parlent, c'est un peu le volume 11 de Spinal Tap. 


"Of Course I'm Yours", sans ironie aucune, reprend un peu du twee-spirit qui habite cet album. Les Memories en lovers qui sucrent le thé, ce n'est pas super crédible, mais qu'importe. "In The Evening" est une courte romance, dans une pizzeria, le rêve de tout slacker qui se respecte. "One Is Fun" se veut plus chanté mais on se retrouve toujours sur des morceaux à l'image de "Livin' On The Line (With Clementine)", analogiques et geekos.

"Roof In The Rain", c'est une apologie de la vie de suburb' dans le New Jersey. Et puis, contre toute attente, les Memories font dans le 80s dansant avec "Old Boy In The Chips". Cette fois-ci, on fait du skate avec eux. Le portrait du scenester américain est complet. Son dîner l'est aussi avec "Dinner Club". 


"My Two Sons", c'est le single que Still in Rock a eu l'honneur de dévoiler en exclusivité (voir ce lien). C'est nineties. "Girl Gang" prend le relais dans une sorte de vieille mélodie composée sur le pouce pour aller se faire pardonner d'avoir acheté des fleurs jaunes. Et puis, le "Happiest Loner", c'est un peu le type qui passe son temps à zoner sur son canapé. Les Memories y introduisent plus de rock'n'roll avec quelques notes qui semblent passer de justesse. Et "Without You" de reprendre Harry Nilsson. La version des Memories est un brin moins engageante, mais assurément plus burlesque. 

"Headshop" et "Daniela", alors que la fin approche, se détachent totalement de ce que l'on peut attendre d'un album de pop pour tomber du côté bouffon de la force. "Daniela", pour ne citer que lui, est une déclaration d'amour sur fond d'une musique digne du premier Mario Kart. "Hey Rivers", en revanche, est bien plus élaboré - enfin... Les Memories n'avaient pas encore fait dans le sixties, c'est désormais chose faite. "Joshua Tree" clôt ce formidable album sur deux minutes crooner pour gens sensuels.


Les titres de cet LP sont souvent minimalistes. Ils sont (super)cheesy, ils sont enjoués et ils donnent voix à la scène du début 2010' de Nobunny. Aucun doute, Royal United Song Service est bien un album californien, avec tout ce que cela implique de plus génial et de plus Big Lebowski-ish.

Le problème avec ce genre d'album super ironique est que l'audience s'en trouve drôlement limitée : les slackers y trouveront leur compte, les amateurs de pop californienne aussi et les critiques ne seront pas en reste, mais je crains que les Memories n'élargissent pas beaucoup leur cercle d'auditeur. Qu'importe après tout, tout ce qui semble compter à leurs yeux est d'avoir un peu de bières, un bon canapé et quelques BDs pour la soirée. Les Memories, mieux que personne, font l'apologie de ce style de vie. Royal United Song Service recueille les souvenirs de ce petit monde, il faudra le chérir longtemps et je prends le pari qu'il fera de plus en plus sens avec les années qui passeront...

(mp3) The Memories - Seasons In The Sun
(mp3) The Memories - Gooner

TracklistRoyal United Song Service (LP, Burger Records, 2017)
1. The Memories' Royal United Song Service Anthem
2. Okay, Cupid
3. Turn Around
4. Jessica Jeans
5. Seasons In The Sun
6. Diego
7. Gooner
8. End Of The World
9. Grilled Cheese With Ham
10. Moving In
11. Succulent
12. Mari's Special Day
13. Goin' The Extra Mile
14. Of Course I'm Yours
15. In The Evening
16. One Is Fun
17. Livin' On The Line (With Clementine)
18. Roof In The Rain
19. Old Boy In The Chips
20. Dinner Club
21. My Two Sons
22. Girl Gang
23. Happiest Loner
24. Without You
25. Headshop
26. Daniela
27. Hey Rivers
28. Joshua Tree

Liens :

You Might Also Like

0 commentaires