Blond Blood : surf anglais à tendance Fidlar

Que peut-il y avoir de meilleur que du  Blond Blood ? L'EP d'un groupe nommé Blond Blood ? Probablement ! Un EP dans la lignée...


Que peut-il y avoir de meilleur que du Blond Blood ? L'EP d'un groupe nommé Blond Blood ? Probablement ! Un EP dans la lignée de Fidlar ? Assurément ! Ce groupe originaire de Manchester va jouer dans la catégorie des meilleurs groupes anglais de l'année, parce que son slacker est (parfois) violent, qu'il est aguicheur pour nos oreilles abimées et qu'il redonne au punk-à-bières toute la verve qu'il mérite.

Blond Blood semble d'ailleurs se revendiquer de la scène californienne que sa musique intègre sans sourciller. Il le dit lui-même : "here to bring you some music as if it was written in West Coast America". Ça a le mérite d'être clair, une très grande partie du rock anglais est mort, son revival ne prend pas et les US ont gagné la bataille culturelle. Besoin de s'en convaincre ? Gill, ce premier EP de Blond Blood, est une belle démonstration de ce que les US peuvent influencer de meilleur. Cet EP a le potentiel de faire connaître le groupe au-delà des plages de surf anglaises - qui n'existent pas, il cogne presque aussi fort que le dernier Dr Chan, il est presque aussi alcoolisé que le dernier Fidlar, et il imite le surf punk presque aussi bien que Wavves. Au final, tous ces "presque" deviennent un plus qui fait de lui une révélation de 2017 !


"Freaking Out", le premier morceau, nous explose gentiment à la figure. Le son initial de la batterie a quelque chose de très punk pop, peut-être est-ce l'influence cachée de Weezer ? Le titre est plutôt efficace, mais son côté mid-2000 laisse penser qu'il y a plus percutant ailleurs, bien que le refrain soit déjà indice de la volonté "surf à la Wavves" du groupe. Vient alors "Oh Shit", le nouveau jingle de Budweiser, une apologie de ce mode de vie libidineux. Si l'introduction est relativement indie pop, le refrain explose rapidement dans un style très 90s. Blond Blood vient de marquer des points du côté des amateurs de Fidlar. 

"New Years" se veut plus surf. Un petit côté hawaïen décomplexé donne à ce titre de garage pop un petit élan très tiki lounge pour séducteurs. Blond Blood reste à mon sens meilleur lorsqu'il tape fort, bien que le quasi classic rock de "Gill" soit une agréable surprise. "I Don't Like You" vient clôturer le tout. On se demande s'il faut prendre ce titre au troisième degré, l'introduction au ukulélé est... est...  bref. Espérons qu'il s'agisse d'un miroir à la "I Love You Ugly" de King Tuff.


Au final, la tendance Fidlar du groupe me semble être la meilleure de toutes, la plus mémorable, la plus efficace, et surtout, la plus biberonnée à l'adrénaline. Les autres titres de cet EP sont intéressants et, en essayant quelques directions pop punk, elles rappellent tantôt Wavves, tantôt les 90s. Impossible donc de reprocher à Blond Blood de ne pas avoir fait preuve de plus de cohérence, mais libre à lui, dès à présent, de choisir quelle route emprunter pour son LP. D'ici là, "Oh Shit" agitera bien les soirées de quelques skateurs.


Tracklist : Blond Blood (EP, 2017)
1. Freaking Out
2. Oh Shit
3. New Years
4. Gill
5. I Don't Like You

Liens :
Article sur V de Wavves
Articles sur les groupes de Surf Punk

You Might Also Like

0 commentaires