Anachronique : The Riptides (Bubblegum Punk)

The Riptides était un groupe originaire de Brisbane qui a sévi entre 1979 et 1983, puis entre 1987 et 1991. Sa première période, ent...


The Riptides était un groupe originaire de Brisbane qui a sévi entre 1979 et 1983, puis entre 1987 et 1991. Sa première période, entre power pop et inspirations jangle, est faite de nombreux hits du genre qui méritaient une place dans la section anachronique de Still in Rock. Le groupe a sorti de nombreux EPs qui valent le détour, et ces LPS sont également d'une qualité constante. A défaut de pouvoir en sélectionner un seul pour cet article, j'ai donc décidé de m'atteler à quelques uns de ses meilleurs morceaux. 

Tout commence ainsi avec Sunset Strip, un EP paru en 1978 qui comprend l'excellent "Sunset Strip". Beaucoup des morceaux de rock'n'roll parus à la fin des années 70' étaient punk, ce à quoi ce single ne saurait couper. Il a toutefois pour lui le petit plus californien ainsi qu'une guitare jangle pop qui fait parfaitement le travail. Des groupes comme DLIMC se seront largement inspiré de cette sonorité très particulière. Les deux morceaux qui l'accompagnent, dont "Rules Of Love", sont bien plus punk, ça file droit, ça le fait aussi !


En 1980 paraît le deuxième EP du groupe, Tomorrow's Tears. Le premier titre éponyme est probablement la création la plus connue de l'histoire des Riptides. Clairement plus pop, également moins produit, il laisse place à un Riptides qui est toujours autant obnubilé par le refrain d'excellence. La vidéo est, bien entendu, un excellent de tout ce qu'il ne faut pas faire, et pourtant, de tout ce que les groupes de l'époque ont fait : des enregistrements studios qui renforcent l'idée que les formations qui viennent y jouer ne sont finalement que des produits interchangeables.
"Some Other Guy", le titre de la B Face, est d'autant plus rebondissant. Ce genre de bubblegum punk, de la même famille que les titres des Taxi Boys, fait partie des grandes inspirations de la scène Burger Records. Sachons reconnaitre aux Riptides qu'ils étaient ainsi 30 ans en avance sur leur temps.


"Only Time" enchaine en 1981. On sent indéniablement l'influence eighties sur la musique des Riptides, annonçant la fin de l'ère punk du groupe, et par la même, la fin de ses grands morceaux. Allez écouter "Hearts And Flowers" pour vous en convaincre. On retrouve une combinaison des deux styles du groupe dans son album The Riptides paru en 1983. Il y a encore quelques fulgurances, à l'image de "Shake It", mais le coeur bubblegum n'y est plus vraiment.


Alors, même si la discographie des Riptides est fournie, seules ses premières créations me semblent valoir le détour. Mais quel détour ! Rien ne sert de se voiler la face, les Riptides sont peu connus, et pourtant, il participe d'un genre assez peu exploré, de la famille des Speedies, des Only Ones, des Taxi Boys, de Protex & co. Vous l'aurez compris, j'entreprends de chroniquer tous les meilleurs groupes du genre, et la semaine prochaine, nous partirons du côté du Canada. D'ici là, que le 77' Sunset Strip des Riptides anime vos journées, à l'abri des nouveautés qui sont bien trop souvent en mal d'inspiration. Et pour parler d'inspiration, voilà deux morceaux sur lesquels on peut desceller l'influence Riptides.

Inspirations :





(mp3) The Riptides - 77' Sunset Strip
(mp3) The Riptides - Tomorrow's Tears

Liens :
Article sur les Taxi Boys
Lien vers TOUS les articles anachroniques

You Might Also Like

0 commentaires