Dune Rats : apologie du 6 pack

Attention, cachez vos bouquins et vos paires de lunettes, nous allons descendre ensemble da...


Attention, cachez vos bouquins et vos paires de lunettes, nous allons descendre ensemble dans le sous-sol de la bêtise. Le nouvel album de Dune Rats, The Kids Will Know It's Bullshit, vient en effet de paraîtra via Dine Alone Records et le groupe n'a jamais semblé tant déterminé à exploiter le genre slacker. Son Dumb Rock fait suite à un premier album éponyme paru en 2014, un genre qu'il maitrise sur le bout des doigts.

Il y a chez Dune Rats une volonté de transcender ce qui a fait nos années adolescentes. On retrouve, également, quelques airs de stoner qui rappellent les grands du genre. Ce drôle de mélange crée parfois des étincelles, mais il a aussi l'inconvénient de faire de cet album une série de clichés qui ne créent véritablement aucune surprise. 


"Don't Talk", le tout premier, est un titre qui en dit beaucoup sur ce que contient cet album : Dune Rats ne veut pas couper ses cheveux, Dune Rats veut faire la fête, Dune Rats veut jouer au football américain. C'est bien noté, le slacker est le grand style à la mode en Australie, autant jouer la carte à fond. Ah, et j'oubliais, Dune Rats veut aussi boire des bières, c'est "6 Pack" qui le dit. Le groupe exploite à fond le style Fidlar que j'ai toujours trouvé agréable, mais limité. Comme beaucoup des groupes du genre, Dune Rats use et abuse des choeurs qui viennent renforcer l'idée d'une bande de dégénérés zombifiés. On est pas loin de Green Day. 

"Demolition Derby" est plus proche de la scène indie rock américaine des années '2000, pas franchement nouveau ni efficace. "Brain Dead" a tout pour plaire, un intitulé qui rappelle l'un des plus grands moments de gore de l'histoire du cinéma (lien), un Dune Rats déchainé et une guitare crunchy pour faire décoller mémé. Seulement, une fois encore, Dune Rats se cantonne à un refrain qu'il semble avoir composé en 10 minutes à peine. Le slacker appelle certes à de l'immédiateté, mais il ne faudra pas que cela ne porte trop au niveau des créations. 

"Scott Green", a l'inverse, a pour lui un son de basse super efficace qui prend le lead sur deux minutes slacker / stoner / garage. Moins couru d'avance que les autres titres, il laisse place à un Dune Rats plus mature qui, sans délaisser le côté slacker de son album, rappelle les meilleurs titres de King Tuff. "Never Gonna Get High" clôt finalement la face A de cet album avec un Danny Beusa qui passe en force.


"Like Before" est d'un autre calibre. Très pop, il délaisse un peu la volonté stoner des autres morceaux pour en faire quelque chose de très cheesy qui assume son côté romance pour adolescentes. "Counting Sheep" se rapproche plus volontiers d'un titre de Wavves, c'est surf et garage pop à la fois. Dune Rats est décidément meilleur lorsqu'il oublie un peu ses bières et ses shots de whisky. 

"Buzz-Kill" arrive après 30 minutes d'écoute mais il ne doit être regardé comme une autre addition à cet album. Dune Rats exploite à fond la bonne production de cet album, le son de la guitare change plusieurs fois et on se laisse prendre au jeu du slacker qui traine dans les rues Brisbane avec un t-shirt triple XL. Je passe sur "Mary" pour en arriver à "Bullshit", le premier single de cet LP. Dans la droite ligne de "Fuck It", son titre de 2013, il fait le taf', sans nous surprendre. 


Au final, The Kids Will Know It's Bullshit est un bon album du genre mais qui reste trop limité. Son côté high school accompagne le slacker que Dune Rats veut défendre, mais je crois qu'il est possible de faire dans un slacker un brin plus original, il n'y a qu'à voir Audacity, Nobunny ou Together Pangea. Alors, ne boudons pas notre plaisir, écoutons Dune Rats avec quelques bières dans la poche, mais tachons de se rappeler que le genre slacker ne se résume pas qu'à une collection de débilités. Je ne suis pas sûr que l'on écoute encore cet album dans deux mois, il faut dire qu'il y aura d'ici là un autre album "apologie de la bière" à se mettre sous la dent, mais entre temps, on aura bien fait la fête.

(mp3) Dune Rats - Scott Green
(mp3) Dune Rats - Bullshit

Tracklist :
1. Don't Talk
2. Pack
3. Demolition Derby
4. Braindead
5. Scott Green
6. Never Gonna Get High
7. Like Before
8. Counting Sheep
9. Buzz-Kill
10. Mary
11. Bullshit

Liens :
Article sur Dune Rats
Article sur le dernier Audacity

You Might Also Like

0 commentaires