Sheer Mag: vers l'infini et l'au-delà Stroke-ish

Sheer Mag . Les articles sur Sheer Mag continuent de paraître et toujours les mêmes louages l...


Sheer Mag. Les articles sur Sheer Mag continuent de paraître et toujours les mêmes louages les accompagnent. C'est comme inévitable. Ce groupe originaire de Philadelphie a décroché le titre de meilleur EP de l'année 2016, alors, lorsqu'il se décide à compiler ses trois premiers EPs en un seul album, il est forcé que je publie quelque chose dessus, et que, une fois de plus, j'en vante les mérites. 

Sheer Mag, avec son revival 2000 / post-2000 qui fait penser aux Strokes qui faisaient eux-mêmes penser au son de Television et quelques groupes des seventies, n'en demeure pas moins un groupe à part. Cela paraît souvent évident, mais Sheer Mag se distingue des autres avec un sens du groove actuellement inégalé. Et puis, la voix de Tina Halladay n'en finit jamais d'étonner - de détonner - ce qui ne fait que rajouter en intensité à ces guitares qui s'enlacent toujours à merveille. Bref, Sheer Mag a trouvé la formule secrète d'une instru qui fasse honneur à un songwriting implacable, délivrant hits sur hits.



Vous l'aurez donc compris, cette compilation est l'occasion pour Sheer Mag de regrouper ses quelques morceaux parus depuis 2014. Le groupe en a profité pour remasteuriser ces derniers, et si cet exercice donne souvent lieu à quelques déceptions, n'ayez crainte, Sheer Mag a bien géré son coup. 


Alors, je ne passerai pas en revue chacun des titres en détail, parce que je l'ai déjà fait, et parce que je suis convaincu que vous l'avez fait également. Notons, toutefois, quels sont les temps forts de cette compilation. "What You Want" fait parfaitement le taf' du morceau introductif. "Sit & Cry" enchaine et "Point Breeze" nous rappelle que ses premières créations étaient tout aussi efficaces que les dernières. 


Vient alors "Hard Lovin'" qui a effectivement subi un sacré ravalement de façade. Le son de la seconde guitare est super '70, on se rappelle alors que les scènes punk et stoner se détestaient et s'aimaient à la fois, ce que cette nouvelle version de "Hard Lovin'" ne manque pas d'illustrer. "Fan The Flames", c'est potentiellement LE plus grand hit de toute la discographie de Sheer Mag. Il était donc inévitable que Sheer Mag lui donne un peu de lumière. "Travelin' On" conclut la face A. Les nouveaux arrangements sont très bons. 


La face B enchaine sur "Whose Side Are You On", logique, la tracklist de cette compilation suit celle des EPs dans le même ordre. Ce morceau temporise avant le grand "Button Up" qui part très vite. "Can't Stop Fighting", plus que jamais, rappelle le son des Strokes et de celle scène New Yorkaise du début 2000. Je m'amuse d'autant plus à le répéter que Sunflower Bean m'a confié en interview que Sheer Mag détesterait être comparé aux Strokes, mais diantre, pourquoi donc ? 


"Worth The Tears", autre titre de l'EP III du groupe, assure la transition. La version est identique à celle de son EP, ce pour quoi je passe vite sur le contenu, idem pour "Night Isn't Bright". "Nobody's Baby" conclut cette compilation qui ne souffre strictement d'aucun défaut, si ce n'est celui d'être une compilation - et que l'on connaisse donc les titres. Le fait est que Sheer Mag n'a pour l'heure délivré que des morceaux dont il faut reconnaître la puissance. 


Je fais le pari que Sheer Mag sera des groupes dont on parlera à l'occasion des best of de la décennie 2010 - j'en parle pour la première fois, ne pouvant cacher plus longtemps mon obsession de les publier. Sheer Mag emporte avec lui avec une autre vision du rock'n'roll et, plus précisément, du rock garage qui se veut habituellement très nerveux pour dénoncer. Avec Sheer Mag, la musique ne dénonce rien, ni violence, ni addiction, ni volonté d'être adolescent une fois de plus. Sheer Mag emporte avec lui quelque chose de finalement très fifties, lorsque les musiciens rock donnaient le rythme en tapant dans leurs mains. Sa musique ne transmet pas de message particulier sinon celui de faire la fête et de se contenter de quelques accords de guitare qui nous remplissent entièrement. 

Souhaitons que cette compilation résulte d'une volonté du groupe de faire le ménage dans son passé pour mieux préparer son futur avec un nouvel LP en 2017. Une seule déception, le label du groupe, Wilsuns - dont on peut contester la sympathie, soit dit en passant... - ne livre pas en France. Dommage pour nous, mais qu'importe, Internet est là pour nous servir le meilleur, paraît-il, et nous profiterons bien de Sheer Mag lors d'un prochain DJ Set...


Tracklist :
1. What You Want
2. Sit & Cry
3. Point Breeze
4. Hard Lovin'
5. Fan The Flames
6. Travelin' On
7. Whose Side Are You On
8. Button Up
9. Can't Stop Fighting
10. Worth The Tears
11. Night Isn't Bright
12. Nobody's Baby

Liens : 

You Might Also Like

0 commentaires