LP Review : Billy Changer - Light and Shadow Under the Olive Tree (Lo-fi Pop)

Billy Changer est un artiste originaire de Los Angeles sur lequel nous avons déjà écrit en juillet dernier. Bassiste de Corners aux ...


Billy Changer est un artiste originaire de Los Angeles sur lequel nous avons déjà écrit en juillet dernier. Bassiste de Corners aux côtés de Tracy Bryant, il s'est déjà fait remarqué avec ses titres sortis sur Lolipop Records. Le revoilà avec un nouvel album, Light and Shadow Under the Olive Tree, composé de 8 morceaux qui oscillent entre pop underground et indie music plus produite. Nous en connaissions déjà une partie parue sous Mutant Mix Tape, mais mieux vaut deux fois qu'une, et puis, ils ont ainsi de nouveaux arrangements.


L'album est introduit par "Here We Are Wating". Ses des accords un peu western qui ne sont pas sans rappeler Tracy Bryant - justement -, Billy Changer fait le boulot avec un bon morceau rythmé et un brin psyché. Il introduit quelques sonorités électroniques qui rajoutent une touche eighties à la DEVO (voir 1min45), c'est bien pensé. On enchaine alors avec "She's Good to Go", assurément l'un des meilleurs morceaux de cet LP. La production, bien plus lo-fi, ne gâche en rien le plaisir d'un morceau qui semble tout droit sorti d'un enregistrement live d'une fête DIY d'Echo Park.

"It's The Wind (feat. Leila Jarman)" est plus difficile à saisir. Leila Jarman ajoute en sensualité, mais ça ne va pas plus loin. "I Appreciate You" reprend le spirit "fait main" de son premier album et le son jangle pop de la guitare lu donne le vernis dont un morceau de pop a besoin. C'est bingo.


"Light and Shadow Under the Olive Tree" est l'un des morceaux les plus étranges de cet album. Autant le riff est très bien trouvé, autant quelques plages électroniques auraient pu être enlevées sans le moindre mal. Et puis, le titre à une tendance à l'hypnose, je vous laisse avec ce site : lien.

"Shoo Fly Shoo" insuffle un nouveau souffle, sorte de dream pop pépère à écouter sur un canapé fatigué par le temps et les assisses. Deerhunter n'est parfois pas loin. Je passerai ensuite rapidement sur "Ride", parce que trop électronique pour trouver grâce à mes yeux, n'abusons rien. "You're Not in Heaven" conclut dans un style décidément très Billy Changer, une musique un peu chill, un peu cavalière, un peu pop, bref, une musique "un peu".


Au final, Light and Shadow Under the Olive Tree est un album difficile à saisir, non pas tellement parce qu'il est expérimental, mais parce que Billy Changer l'a conçu comme un EP avec une direction différente pour chaque morceau. Certains sont plus réussis que d'autres et on ne gardant que le meilleur, cet LP fait partie de ceux que les amateurs de pop indépendante devront écouter en 2016.

Billy Changer continue donc son bonhomme de chemin, loin des paillettes de la scène power pop, loin des sous-sols de la véritable scène shoegaze et loin des drogues de la scène psychée. Le son de Billy Changer commence à se faire un nom, une singularité qu'il devra pousser encore plus loin sur un prochain essai, avant qu'il ne soit trop tard.


Liens afférents :

You Might Also Like

0 commentaires