Video : Jacco Gardner - Session KEXP (Psych Baroque Pop)

Jacco Gardner . Alors que le nombre de bons et très bons albums a décollé en cette année 2015, on commence déjà à revenir sur les forc...




Jacco Gardner. Alors que le nombre de bons et très bons albums a décollé en cette année 2015, on commence déjà à revenir sur les forces en présence. L'album de Jacco Gardner, son deuxième, est paru le 4 mai dernier. Still in Rock en a écrit une longue review, relevant le minimalisme de ces créations couplé à la puissance neo-psychédélique des débuts. 

Le 25 juin dernier, Jacco Gardner se dirigeait vers Vancouver. Il en a donc profité pour s'arrêter à Seattle et donner une session KEXP. Comme pour toutes les meilleures sessions de l'émission, c'est Cheryl Waters qui faisait office de host. Sans tarder, Jacco Gardner introduit sa session par "Hypnophobia", le dernier titre de la tracklist de son album. La noirceur de ce morceau crée une mise en bouche tout à fait intéressante. Nous l'avons dit, Jacco est particulièrement bon lorsqu'il délaisse un peu l'univers trop féerique de son premier opus. C'est chose faite, et le résultat est à la hauteur de nos espérances. Vient ensuite "Clear The Air", un titre de son premier opus, Cabinet of Curiosities. C'est plus léger, agréable, mais assurément moins prenant. 

Cheryl et Jacco Gardner s'entretiennent alors du lien entre analogue et digital. Jacco décrit ses débuts dans le monde de la musique, ses reprises de Syd Barrett, son enfance à Hoorn. 

C'est "Face To Face" qui réintroduit la musique de Jacco. Ce titre, une ballade sonore narcotique, nous offre une belle plage de réflexion. Et puis, il ne pouvait y échapper, Jacco conclut par son single, "Find Yourself". Plus garni que les autres, ce titre qui rappelle (toujours) la belle époque de Donovan, démontre à quel point Jacco maitrise son pre-Funk, en live ou en studio. 

Au final, on pourra regretter que Jacco Gardner n'ait pas saisi l'opportunité d'une session KEXP pour expérimenter un peu plus encore, pour délivrer la version B de ces morceaux. Toutefois, son sourire et la puissance psychédélique de ces 3 ou 4 morceaux (notons que Jacco Gardner joue les deux morceaux sélectionnés par Still in Rock lors de l'album review) font de ces quasi 20 minutes un beau moment de musique. Jacco se rappelle ainsi à nous, l'occasion de se replonger (déjà) dans un Hypnophobia aux recoins surprenants.






(mp3) Jacco Gardner - Find Yourself
(mp3) Jacco Gardner - Hypnophobia


Liens afférents :
Album Review de Hypnophobia
Album Review de Cabinet of Curiosities

You Might Also Like

0 commentaires