LP Review : Wavves X Cloud Nothings - No Life for Me (Punk Rock)

Wavves X Cloud Nothings . On se souvient que Wavves nous avait quittés en 2013 avec un  Afraid of Heights  de toute beauté qui avait...





Wavves X Cloud Nothings. On se souvient que Wavves nous avait quittés en 2013 avec un Afraid of Heights de toute beauté qui avait accroché la place de 3ème meilleur album (classement). Still in Rock n'en avait plus parlé depuis 2 ans, et il a donc fallu attendre qu'il revienne via Ghost Ramp pour sortir un album avec Cloud Nothings. Le dernier effort de ce groupe, Here and Nowhere Else, est daté de 2014. Avant ça, c'était l'album Attack on Memory qui nous avait emballés grâce à ses deux premiers titres. Still in Rock en parlait alors comme un "groupe à surveiller" (article).

L'album, intitulé No Life for Me, a été enregistré à l'occasion de deux sessions qui se sont tenues en 2014. La collaboration a finalement été annoncée en mars dernier, et nous voilà désormais en possession de ces 9 morceaux qui ont vu le jour le 28 juin. Dans l'ensemble, l'album fait transparaître une sensation de puissance continue. L'écoute est éprouvante et difficile à ingérer d'un coup d'un seul. En réalité, No Life for Me est un album plus complexe qu'il ne le laisse paraître. Il n'a certes pas l'immédiateté d'Afraid of Heights, la faute à Cloud Nothings, mais il tire de nombreuses fois son épingle du jeu de l'été 2015 où les bons albums pleuvent autant qu'ils scintillent.

Après un interlude introductif, "How It's Gonna Go" délivre un très bon refrain qui fait de ce titre un moment a part. Le final super saturé est l'œuvre de Cloud Nothings, c'est fort, mais peut être trop ?! "Come Down"; qui suit immédiatement après, est assurément l'un des titres les plus aboutis de cet album, mais c'est cette fois le refrain qui manque. Nous allons y arriver. "Hard to Find" n'est pas celui que nous attendions, trop brouillon. "Nervous", qui débute sur des bases très fidèles à Afraid of Heights, fait en réalité place à Dylan Baldi. Les deux premiers tiers de cet album sont ainsi constitués, on tâtonne de nombreuses fois, le potentiel est là, mais les deux artistes ne parviennent pas à trouver comment tirer le meilleur parti de leur association.

C'est alors que vient "No Life for Me". Est-il le meilleur titre de l'album ? Je le pense, tant il parvient pour la première fois a connecter la force des deux groupes. Refrain, guitares, voix, tout est là pour illustrer l'aspect éclatant et sans concession de la pochette. Celui qui suit, "Such a Drag", nous rappelle Afraid of Heights, Il est également l'une des réussites de No Life for Me. La puissance de Wavves est controlée par Cloud Nothings, le tout fonctionne très bien ! L'album se conclut sur "Nothing Hurts". Sur des airs californiens, le titre nous conduit doucement vers la sortie. Il sent lespring break avant de sentir la révélation du genre. Comment lui nier son efficacité. Ce titre pourrait faire la parfaite bande son à la vidéo qui résumera nos vacances de l'été 2015. Chiche ?

Il faut ainsi attendre le 7ème morceau pour que No Life for Me dévoile enfin ce qu'il a de meilleur. Bien entendu, le tout ne viendra pas marcher sur les plates-bandes d'Afraid of Heights qui reste et restera ce qui se fait de meilleur en matière de surf punk, non seulement parce que Cloud Nothings tend à éloigner Nathan Williams du surf, mais également parce que l'album de 2013 était un sans-faute absolu. On trouve toutefois de quoi se réjouir à l'écoute de No Life for Me, un album qui n'en imite aucun autre. La Californie a de beaux jours devant elle. Le fait est que le message passe toujours aussi bien. Simple et évident, on flirte là avec l'univers des skateparks de Silver Lake.




Liens afférents :
Article sur Cloud Nothings
Album Review d'Afraid of Heights

You Might Also Like

0 commentaires