Still in Rock présente : The Soap Opera (Indie Pop)

The Soap Opera , c'est l'un des nouveaux venus sur  Howlin Banana Records. Le groupe fera paraître la K7 de son premier EP ...




The Soap Opera, c'est l'un des nouveaux venus sur Howlin Banana Records. Le groupe fera paraître la K7 de son premier EP (mini-album) self-titled le 17 avril prochain. Le label Lago Records assure pour sa part la distribution vinyle. Et voilà que la ville de Rennes peut se vanter de détenir un nouveau groupe à surveiller de très près. 

Ce mini-album, composé de 8 morceaux, est clairement plus pop que ce qu'à l'habitude de nous offrir Howlin Banana. "If Childhood Was A Country" introduit une breeze pop à la Real Estate. C'est déjà très convaincant tant Soap Opera parvient à éviter la Soap Pop qui règne généralement dans ce genre de musique qui tend vers le trop-mignon. Vient ensuite "At My Funeralet on comprend que ce titre a tout du hit de l'opus. Le contraste entre l'écriture et cette pop ensoleillée est bien senti. "Paul Gascoigne", pour sa part, a quelque chose de Natural Child. C'est une référence qui revient plusieurs fois à l'écoute de Soap Opera. Le groupe joue à fond la carte de la pop guillerette sans pour autant s'arrêter à une guitare lo-fi et romantique. Ce titre est l'un des plus aboutis de cet album, une franche réussite qui se place très haut dans l'univers de la pop française. 

"A Sorrowfull Song" est un autre titre qui nous conforte dans l'idée d'un été naissant. La référence peut sembler facile mais il ne faut pas s'y tromper : Soap Opera fait partie de ces rares formations capable de combiner pop catchy et pop rafinée. "On Tape", une reprise de Pooh Sticks, fait donner un nouveau souffle à un titre daté fin 80'. Finalement, le son de Soap Opera nous rappelle cela de Flying Nun. Nul doute que les membres de Soap soit des amateurs du génie de The Clean et autres Verlaines. On y trouve souvent cette même poésie, qui ne veut pas trop en faire, minimaliste et gracieuse. "It's Sink Or Swim" ne pourrait mieux illustrer mon propos, comment ne pas y imaginer la voix de Kilgour. C'est finalement "Moldy Fig" qui vient clôturer la danse. Si le Moldy figs était un genre pionnier du jazz, Soap Opera fait ici dans une pop plus rythmée et qui ne perd pas le nord, c'est toujours aussi épuré.

Au final, on trouve parfois la grâce d'Ultimate Painting avec un sens du détail accru. D'autres fois, c'est la pop qui sent bon l'air marin de groupes tel que Triptides qui vient nous titiller les sens. Mais dans l'ensemble, c'est bel et bien l'univers de Flying qui plane sur l'ensemble de cet opus. La référence est quasi-absente de la scène française. C'est ce qui fait de Soap Opera un groupe particulièrement intéressant. Les membres de cette formation, également de l'aventure Sudden Death of Stars pour 3 d'entre eux, ont de beaux jours (néo-zélandais) devant eux !






Liens afférents :

You Might Also Like

0 commentaires