LP Review : Seasick Steve - Sonic Soul Surfer (Blues Rock)

Seasick Steve . L'homme est destiné à être une légende. Trop âgé pour cultiver le cool et...




Seasick Steve. L'homme est destiné à être une légende. Trop âgé pour cultiver le cool et se construire une image, Seasick Steve est l'un de ces rockeurs véritables sur qui on pourra toujours compter. La musique de Seasick Steve est tellement originelle que je me méfie nécessairement de ceux qui disent aimer le rock'n'roll et, dans le même temp, n'adhérent pas à la musique de Seasick.

Seasick vient tout récemment de faire paraître son septième album studio, Sonic Soul Surfer. Paru via Caroline, cet opus contient 12 morceaux (presque 1 heure d'écoute, généreux) teintés du soleil sud-américain. Ces titres font de Sonic Soul Surfer le meilleur album solo de Seasick Steve.

Seasick prend toujours le même plaisir à être sur scène et en studio, et ça se sent. Dès "Roy's Gang", le titre introductif, il nous défi malicieusement avec un "man you want me to play? I'll play". Cette introduction dégage une puissance à la Hendrix, c'est si brut et si violent qu'on ne peut que se laisser emporter. Pas de doute, "Roy's Gang" fait désormais partie de ces titres que l'on peut présenter aux pauvres gueux sceptiques du rock'n'roll pour leur montrer le trésor à côté duquel ils passent. "I'm back in the game" plus tard, l'explosion est détonnante. Ensuite, "Bring It On" rappelle le blues de Seasick à notre bon souvenir. Je ne sais quelle guitare il a utilisé pour l'occasion, celle faite avec une casserole ou un manche à balai, mais le son qui tire sur du country redneck à de quoi faire frémir la "jack white guitar". Et puis, "Dog Gonna Play" est la première démonstration de la puissance tranquille que sait également dégager Seasick Steve. L'interlude y est assez géniale.

Il faudrait être sourd pour ne pas percevoir la ferveur de "Summertime Boy", le single de cet opus. "Swamp Dog", pour sa part, me rappelle la puissance bluesy de Lightnin' Hopkins. Cette musique est parfaitement dépouillée de tout le superflu, et ça fonctionne à merveille. Et continue sur cette veine de blues avec "Sonic Soul Boogie". Que ça fait du bien d'avoir encore à écouter ce genre de morceau en 2015. Boogie boogie.

Comme tout bon bluesman, Seasick Steve est un sentimental. Il fallait donc que vienne la chanson d'amour, petite balade aux côtés de sa belle. La voilà avec "Right On Time". "We Be Moving", sans en faire des caisses, parvient une fois encore à captiver toute notre attention. Les titres de Seasick ne sont pas de ceux où l'on sent grandir en nous l'impatience des secondes qui passent. Au contraire, la musique de Seasick est tout à fait plénière et nous fait sentir bien dès qu'elle résonne. Grand crooner, il perpétue sa ballade américaine sur "Your Name". Ce nom-là est tatoué sur le bras d'un motard. C'est finalement sur "Heart Full Of Scars" que Seasick Steve nous quitte, une bouteille de Copper Fox sous le bras.

Certes, il y a un côté roots dans la musique de Seasick Steve et la qualité des mélodies n'est pas constante (je pense à "Barracuda 68"). Et puis c'est un fait, Sonic Soul Surfer ne révolutionnera pas le rock'n'roll. Seulement voilà, trop peu osent aujourd'hui jouer de cette musique, de peur de se frotter à trop de comparaisons, ou de peur de ne pas assez jouer sur la scène du cool qui n'a que revival sixties à la bouche. Si "puissant" est le mot qui vient à l'esprit lorsque l'on pense à Sonic Soul Surfer, c'est avant tout parce que Seasick est un artiste qui ne se ment pas à lui même, et qui, de fait, ne ment pas à son auditoire. Sonic Soul Surfer s'est d'ores et déjà classé 4ème des charts aux UK, preuve que le pays de Margaret Thatcher a encore un temps d'avance sur celui de René Coty.




(mp3) Seasick Steve - Roy's Gang
(mp3) Seasick Steve - Sonic Soul Boogie


Liens afférents :
Vidéo de Seasick par Still in Rock
Article de présentation de Seasick Steve

You Might Also Like

1 commentaires