LP Review : Tomorrows Tulips - When (Pop Lo-fi)

Tomorrows Tulips . Introduit durant l'été 2013 sur Still in Rock ( article ), Tomorrows Tulips est de fait un groupe destiné à f...




Tomorrows Tulips. Introduit durant l'été 2013 sur Still in Rock (article), Tomorrows Tulips est de fait un groupe destiné à faire parler de lui pour la simple et bonne raison que ses membres ont "Le Style". C'est, une fois encore, ce que dénonce Total Slacker (ici) : soyez beau, faites de la musique Indie, soyez connus.

Toutefois, Tomorrows Tulips a l'immense avantage, en plus de celui du physique Kurt Cobainien et de l'accoutrement vestimentaire, de produire une musique intéressante. Quelle est-elle ? Une psych Pop qui emprunte à la musique noisy son aspect très saturé, tout en y ajoutant par moment une légère touche de surf (bien moindre que sur Experimental Jelly), un peu de Folk dans d'autres. Il y a, dans ce When inattendu, quelque chose de très brillant. Tomorrows Tulips semble enfin avoir trouvé un son qui le différencie de la foule Dream Pop.

"Baby" introduit cet opus sur les notes les plus vives de tout l'album. "Surplus Store" vient très vite prendre le relais. C'est, déjà, l'un des meilleurs titres de When. Comment ne pas se rappeler alors le génie de Connan Mockasin ? Lorsqu'arrive "Laying In The Sun", on ne peut s’empêcher de penser que l'exercice est tout de même un peu... cliché. We got it. Pourtant, comme souvent sur cet opus, Tomorrows Tulips finit par nous prendre aux tripes lorsque la deuxième guitare arrive en renfort. Avec une batterie finalement assez jazzy, le titre fait le travail. Dans un même registre, "I Lay In My Bed" est facile, et si bon. Jouons à fond la carte clichée et écoutons le dimanche prochain, au réveil de 14h. Je me permets de reprendre une énième fois la métaphore de la sieste éveillée tant elle s'accroche parfaitement à ce morceau. S'ensuit "Glued to You", que je chroniquais déjà en août dernier (ici), soulevant particulièrement l'absence de mise en avant de la guitare. Tomorrows Tulips n'est donc pas du Punk (ah... ça...).

Il y a sur "Favorite Episode" une belle montée en puissance, qui, sur de premiers airs de Sonic Youth, vient finalement former l'un des tout meilleurs titres de l'album. Une leçon ? Tomorrows Tulips excelle dans le genre psychédélique, ce qu'il exploite finalement assez peu. Peut-être serait-ce une bonne idée qu'il s'y penche sur son quatrième album. Je dois dire en effet que Murals produit, dans le genre Pop Folk Dreamy, une musique de très haute voltige qui, de toute façon, ne sera pas égalée. M'enfin bon, nous ne en sommes pas encore là. Retour à l'album.

Un peu comme le fait Boys Age (article), "Down Turned Self Pity" est un titre très lancinant où la voix d'Alex Knost est très présente, ce qui contraste avec l'instru où l'effet studio joue en plein. Et puis, une fois encore, on y entend toute l'influence de Ian Svenonius sur la scène actuelle. "Papers By The TV" est pour sa part à la sauce DIVO. Finalement très eighties, on regrette de ne pas en entendre plus. Paradoxalement, "Plan It Peace" dure deux fois plus longtemps, et le titre peine à convaincre. Oh, on l'écoutera volontiers, mais pas franchement de quoi en faire un caprice. Pour sa part, "Confetti and Glue" me fait plus volontiers penser à de la Folk Pop rêveuse. Je ne peux m'empêcher de me délecter de la guitare semi-crunchy qui arrive sur le final. Tomorrows Tulips en fait de la soie. Sans en avoir l'air, ce morceau est l'un des temps forts de l'album.

La maquette de l'album est bizarrement pensée : les titres varient parfaitement sur la première partie alors que la Face B est beaucoup plus monotone. Peut-être est-ce volontaire, l'idée étant de nous faire entrer dans une léthargie hivernale. Toutefois, je note qu'il faut tendre l'oreille pour continuer à s'émerveiller de la richesse de cet album alors que, si "Clean", le dernier titre, eut été placé plus en avant, la délicatesse de la guitare nous aurait plus facilement frappée.

Au final, malgré ces petits défauts, When est un beau patchwork de Bedroom Pop. Je ne me fais aucun souci sur le fait que Tomorrows Tulips en tirera toute la reconnaissance qu'il mérite. On entend jusque dans la production tout l'amour qu'il y a mis. C'est une belle pièce de musique Pop qui tire parti de tout ses atouts.


Note : le groupe est en concert ce soir à l'Espace B.


(mp3) Tomorrows Tulips - Surplus Store
(mp3) Tomorrows Tulips - I Lay In My Bed


Liens afférents :
Article de présentation de Tomorrows Tulips (2013)

You Might Also Like

0 commentaires