Still in Rock présente : White Ass (Psych Garage Rock)

White Ass . Cette fois-ci, c'est Nantes qui est à l'honneur. White Ass a fait paraître son album,  White Ass , le 15 juillet d...




White Ass. Cette fois-ci, c'est Nantes qui est à l'honneur. White Ass a fait paraître son album, White Ass, le 15 juillet dernier via Kizmiaz Records, Frantic City, et Pouet!. Composé de 12 titres, on y découvre une nouvelle formation qui a toutes les raisons de voir loin.

Dans un style parfois rapproché de celui de Sultan Bathery, White Ass parvient à lier d'amitié le psychédélisme des Deviants et un vieux Garage qui me rappelle parfois la mouvance des Amboy Dukes. Le garage de White Ass est en effet très acid, et assez étonnement, le groupe parvient à parfaitement retranscrire toute l'énergie de cette période sixties où The Seeds animait les soirées des fraternités les plus Punk.

White Ass est introduit par "Baby Blue", un titre de Garage Pop qui colore l'artwork de cet opus. Lo-fi règne en maître-mot, sur la guitare, sur la voix, sur la production très primaire. D'autres titres tels que "Bianculo" font plus facilement référence à la mouvance Garage que connait actuellement la West Coast. Et puis, il est toujours intéressant, quand il y en a un, d'évaluer la façon dont un groupe négocie le tournant psychédélique de l'album. White Ass y excelle ! On rentre dans "Frozen Eyes" comme dans un long jam vaudou. On retrouve cette même ambition quelques titres plus loin sur "Nothing". La fuzz à fond, White Ass parvient à donner une hauteur à sa musique qui en fait à mon sens le meilleur titre de l'album. "Around" est également très intéressant car il embrasse en plein le coté psyché très prononcé sur la seconde partie de l'album, tout en intégrant un Punk que le groupe assume en plein. 

A noter, White Ass vient de sortir un nouveau titre sur la compilation Hamburger Saignant du label Frantic City que je ne saurai trop recommander. Il s'appelle "Stencil" et il est placé en tête de gondole, preuve s'il en fallait encore de la qualité du groupe. Si je crains que White Ass ne devienne connu aux USA avant de l'être en France, Still in Rock entend bien tout faire que les fesses blanches se trouvent une belle traduction hexagonale.




Liens afférents :

You Might Also Like

0 commentaires