Still in Rock présente : Cheap Time (Garage Rock)

Cheap Time est de ses groupes qui ont tout compris à l'efficacité Garage Rock et qui savent nous faire remuer autour de...




Cheap Time est de ses groupes qui ont tout compris à l'efficacité Garage Rock et qui savent nous faire remuer autour de morceaux intenses d'une durée de 2 minutes 30. Emmené par Jeffrey Novak (article d'hier), qui n’est autre que le colocataire de Jay Reatard, le groupe originaire de Nashville (Tennessee) est un habitué aux comparaisons tant leur musique est fidèle à leurs influences.

Dans son premier album éponyme, le groupe délivrait une musique emprunt de glam rock et qui n’était pas sans nous rappeler les Californiens de Redd Kross (ici). Sur cet album sorti en 2008, trois titres se dégagent indubitablement, "Too Late", "Glitter And Gold" et "Ginger Snap". Si les premiers accords du second cité rappellent ce que T-Rex aura fait de mieux ("20th Century Boy", ici), la suite nous offre une transe frénétique dans une cave voûtée qui sent la transpiration de corps déchaînés. Le troisième morceau apparaît comme une bouffé d'air frais dans une tornade rock.

En 2010 paraît leur deuxième album, Fantastic Explanations (and Similar Situations), toujours sur le même label. On ne peut que se réjouir d’entendre des sons de rock psyché qui soient dignes des années '70 (comme dans le merveilleux morceau "June Child"). "Down The Tube" retient notre également notre attention. Les 20 premières secondes nous attendrissent l’oreille et libèrent une guitare enflammée qui fera remuer bien des crinières. L’influence des Ramones est bien là.

Leur troisième album, Wallpaper Music , est paru sur le label In The Red Records en 2012. Cheap Time s'y fait remarquer incontestablement par sa touche de punk. Le titre le plus notable est "Another Time", 2 minutes et 30 secondes dans lesquelles on se prend à scander le refrain à tue-tête en attendant un solo de haute voltige dont le résultat vous fera hérisser le poil sur chaque centimètre carré de votre peau. Et voilà, un bon Cheap Thursday Time.


Cheap Time - June Child

Cheap Time - Another Time


Lien afférent :
Cheap Time sur In The Red Records
Article sur le leader de Cheap Time, Jeffrey Novak

You Might Also Like

0 commentaires