Anachronique : The Modern Lovers (Power Pop)

The Modern Lovers  fait partie de ces groupes n'ayant jamais produit qu'un seul album (voir aussi Hackamore Brick ...




The Modern Lovers fait partie de ces groupes n'ayant jamais produit qu'un seul album (voir aussi Hackamore Brick chroniqué la semaine dernière : ici). The Modern Lovers fait également partie de ces groupes élevés au statut de culte car symbole de toute une génération, un état d'esprit perdu, une pièce historique que le temps se charge d'effacer. Qui dit Boston dans les années 70 (The Modern Lovers a existé de 1970 à 1974, et son unique opus est paru en 1976) dit nécessairement The Real Kids (dont voici la chronique : ici). Les deux groupes n'étaient pas étrangers l'un de l'autre, en témoigne cette version de "Wake Up Sleepyheads" enregistrée à Harvard en 1971, titre où John Felice (leader des Real Kids) donne l'introduction a un excellent morceau déniché pour vous dans les profondeurs abyssales du Web 2.0. Mais plus encore, que réserve cet opus des Modern Lovers ?

"Roadrunner", premier titre de l'album, n'en demeure pas moins l'ultime hit. Toute la nonchalance quasi-mystique des Modern Lovers se trouve résumée en 4 minutes survoltées. "Pablo Picasso" est devenu l'une des grandes signatures des Modern Lovers, la faute a des paroles d'un absurde délicieux. "Hospital", quelques minutes plus loin dans la grande épopée de l'opus The Modern Lovers, fait résonner la première chanson d'amour de l'opus. Ce sont des titres comme "Girlfriend" qui inscrivent The Modern Lovers dans le mythe bostonien. Du Museum of Fine Arts aux étroites rues de Bean Town, "Girlfriend" est une véritable merveille. 

"I'm Straight" est-il l'ultime titre de l'opus ? La question peut être posée. Ce morceau-là, d'une structure très simple, donne un éclat tout particulier aux Modern Lovers. "I'm Straight", c'est plus de 4 minutes qui se suffisent a elle même dans le témoignage de toute une époque. Hippy Johnny. Le titre qui suit, "Government Center", est assurément l'un des tout meilleurs du groupe. Il se chantonne avec une incroyable facilité. "I Wanna Sleep In Your Arms", dans un genre plus rock, moins punk-ish, fait également très bien le travail. Retour au domaine du mythique avec "Dance With Me". Une partie de son intérêt résulte dans sa production mid-fi, assassine à partir de 3min05. D'autres titres font également partie de la légende Modern Lovers, on peut penser à "Astral Plane" et "Modern World" pour son chant patriotique.

Modern Lovers est un vrai morceau de légende, un groupe fascinant qui suscite toujours de nouvelles sensations. Cet album est absolument inlassable, il est le témoignage d'un temps que les moins de 40 ans ne peuvent pas connaître. Ou tout au moins, qu'ils ne connaîtront qu'à la lumière de ces 4 musiciens mythiques. 




Titre avec John Felice (The Real Kids)


Liens afférents :
Article anachronique sur Hackamore Brick
Lien vers tous les articles 'anachroniques'

You Might Also Like

0 commentaires