Still in Rock présente : Bigcolour (Garage Rock)

Bigcolour . Honey, où sont mes sunglasses  ? Je pars à l'aventure, au pays du lo-fi quand ça vrombit le Garage Rock, là où ...




Bigcolour. Honey, où sont mes sunglasses ? Je pars à l'aventure, au pays du lo-fi quand ça vrombit le Garage Rock, là où chaque sensation semble être amplifiée par de la pop colour in the sky.

Articulé autour de Brian Brissart, Alex Auby, Jeremy Lindemulder et Kelly Nothing, Bigcolour est l'auteur de trois EPs dont les très bons Your Body Doesn't Like The Decisions Your Brain Makes Volume 1 (juin 2011) et Volume 2 (juillet 2012). Je ne saurais trop vous y conseiller l’écoute de "Lampshade Talker", morceau très aérien dont le phrasé des années 70 nous évoque ce bon vieux Gary Glitter. "Somnambulist Bop" mérite également le détour, titre homogène et coloré. Enfin, il est impossible de ne pas penser à "Designer Hugs" et "Nodes", morceaux incontestablement rythmés et supra-efficaces. 

Ces chevelus originaires de Chicago sont revenus sur le label Notes & Bolts le 20 mars dernier avec un single intitulé "I Hope None Wants To Sleep With Me Tonight". On y découvre un morceau catchy et expressif animé autour d’une voix lo-fi avec la pointe d'effet mégaphone qui va bien. Le rythme est entraînant et le tout servi sur un style Garage Rock simple et efficace. C'est la musique idéale pour partir au volant de son van rouge brique, planche de surf accrochée au toit, un grand soleil jaune et une légère brise. Le titre porte bien son nom, on part à l’aventure et rien ne nous retient. L’album artwork est réalisé par Raymond Pettibon avec une dominante de bleu, ce n’est pas anodin. On aimerait en entendre plus, on espère que ça arrivera vite tant il est difficile de se passer de l'écume, du craquement des vagues et de cette sensation de l'eau glissant sur nos pieds. Et du crabe qui te pince l’orteil.


Titres issus du Volume 2 :

(mp3) Bigcolour - Nodes
Lien afférent :
BandCamp

You Might Also Like

0 commentaires