Premier opus : Fidlar (Surf Punk)

Fidlar , nous étions en droit d'en attendre plus. Présenté par certains (et surtout eux-mêmes) comme le nouvel empereur du Surf ...




Fidlar, nous étions en droit d'en attendre plus. Présenté par certains (et surtout eux-mêmes) comme le nouvel empereur du Surf Punk californien, le premier opus du groupe était attendu au tournant. Alors que je préparais déjà mon Album Review, l'écoute de l'album a révélé une tout autre réalité : c'est plutôt bon, mais loin d'être extra.

Paru le 25 janvier dernier sur le même label que celui de Wavves (la comparaison commence ainsi), le groupe nous y propose 14 titres très inégaux. Jusqu'à "Blackout Stout", le 7ème sur la maquette, tout va bien : l'album révèle quelques très bonnes secondes, des titres variés et efficaces. C'est après que tout se gâte : le groupe semble épuiser, les morceaux n'ont pas la même vigueur, la créativité s'éloigne au profit d'un son souvent trop identique. Rien n'est vraiment mauvais, mais avouons que quelques écoutes nous suffisent, il manque assurément cette étincelle qui fait d'un opus un de nos objets préférés. De plus, Fidlar crie littéralement sur plusieurs morceaux, pas toujours réussi. Pourtant, nul besoin de ça pour dégager des titres dynamités : Buzzcocks, article de lundi, en est le meilleur exemple (article). La guitare vient heureusement toujours sauver le tout. Alors que faire ? Comme toujours, garder le meilleur et ignorer le reste.

"Stoked and Broke" est le premier bon morceau, déjanté et légèrement psyché. Celui qui suit immédiatement, "White on White", n'est pas mémorable mais son final est une belle pièce. "No Waves" est quant à lui un titre plus pop, assez brillant. "Whore", pénètre plus doucement l'esprit. "Max Can't Surf" est fait d'un rock bien sale, ah que c'est bon. Tout ce qu'un excellent morceau de Fidlar peut présenter est là : surf musique, punk et riffs à gogo. "Blackout Stout" est le dernier titre de très bonne qualité. Le refrain est l'un des plus efficaces de l'opus.

Fidlar est un opus qui fera probablement des merveilles en live. Mais après l'écoute de l'incroyable Afraid of Heights de Wavves qui surclasse tout album de Surf Punk, celui de Fidlar paraît encore plus pâle. Une note positive tout de même, certains titres précités parviennent à se hisser au niveau de Wavves (article), et même s'ils sont peu nombreux, c'est déjà très fort.  




Note : 7,5 / 10 (barème)


Liens afférents :
Article de présentation de Fidlar
Afraid of Heights, excellentissime surf-punk de Wavves

You Might Also Like

0 commentaires