Best of Still in Rock : Avril 2013

Avril 2013 . Nos  remerciements  vont ce mois-ci à Deerhunter. Auteur d'un Monomania à inscrire dans le nouveau DSM, nous voilà sans ...


Avril 2013. Nos remerciements vont ce mois-ci à Deerhunter. Auteur d'un Monomania à inscrire dans le nouveau DSM, nous voilà sans nul doute en possession d'un des meilleurs opus de l'année. Ce mois d'avril aura également apporté la très bonne nouvelle du retour en force de Christopher Owens. Quant aux découvertes, elles sont nombreuses. Les amis, tout ça sent bon les soirées qui s'éternisent autour d'une platine vinyle. 





--------


1. Deerhunter : garage rock psyché, explosif (article ici)

Deerhunter signe là un grand retour. Entre noisy et garage rock psyché, ce nouvel opus nous projette en plein dans les grandes rues d'une ville américaine. Donnant à ressentir l'humidité d'un orage lors d'une journée de plein soleil, les paradoxes n'ont de cesse de revenir en force, faisant perdre sens de l'orientation et envie de passer à autre chose.


2. Christopher Owens : revoilà l'idole des filles (article ici)

Après avoir laissé tomber les filles et lancé sa carrière solo en janvier 2013, Christopher Owens revient à la charge. C'est muni de la version acoustique de son Lysandre qu'il avance à pas feutré, muni de sa seule sensibilité.


3. Jackson Scott : ça pourrait être très fort (article ici)

Jackson Scott est dès à présent le nouvel espoir de la scène Garage. Les quelques titres pour l'heure disponibles donnent toutes les raisons d'espérer la naissance d'un grand artiste. S'il est encore bien trop tôt pour réellement s'enthousiasmer, notons qu'il se pourrait bien que le prénom Jackson trouve une nouvelle signification.


4. Bigcolour : la windy city en lo-fi (article ici)


Bigcolour est une toute jeune formation originaire de Chicago. Pour l'instant passée plus ou moins inaperçue, elle n'en délivre pas moins une musique si puissante et colorée qu'elle nous en pincerait les pieds ?!


5. The Strokes : qu'on le veuille ou non
 (article ici)

The Strokes n'est plus de The Strokes, mais demeure The Strokes. Le nouvel album de ce groupe déjà culte n'en finira jamais de susciter de longs débats. En attendant, il créé qu'on le veuille ou non l'actualité de cette année 2013.


----


À également ne pas manquer : l'article anachronique sur The Real Kids (ici), celui sur The Replacements (ici), l'excellent nouveau single de MGMT (ici), la réédition de Ty Segall et Mikal Cronin (ici), l'interview de Total Slacker (ici), la review tardive de Fidlar (ici) et enfin, le nouvel épisode du Colorcast (ici).

You Might Also Like

0 commentaires