Best Of Still in Rock : Novembre 2012

Novembre 2012 aura été le mois de nombreuses découvertes. Principalement tournées autour du Rock Garage, nos tympans auront parfois été mi...


Novembre 2012 aura été le mois de nombreuses découvertes. Principalement tournées autour du Rock Garage, nos tympans auront parfois été mis à dure épreuve, toujours pour notre plus grand plaisir. Ce Best Of est par ailleurs le dernier de l'année puisque paraîtront dans un mois les classements annuels des meilleurs titres et meilleurs albums. C'est donc en s'agrippant encore un peu à cette belle année qu'on se délecte de ce que le mois de novembre nous a réservé. 





----


1. Only Real : l'Angleterre se trouve un nouveau prodige (article ici)

Si des centaines d'années de littérature poussent le lecteur vers l'imagé, Only Real pose de nouvelles bases : la fiction ne fait pas partie de son répertoire, sa musique est à peine saisissable, mais bien là. Ce jeunot londonien doit être inscrit sur vos radars, really.


2. Natural Child : Rock, Indie, et rock encore (article ici)

Natural Child est l'auteur d'un nouvel opus dynamité. Ce groupe prouve qu'il conduit sa carrière à merveille, donnant à écouter quelques nouveaux titres que tout amateur de rock indie se doit d'avoir un jour écoutés.


3. Pangea : punk et pop à présent meilleurs amis (article ici)

Pangea est encore un groupe très très peu connu. Pourtant, son single "River" mérite mille éloges. Still in Rock ne parle pas si facilement de "titre parfait". C'est ici bien le cas.


4. Melody's Echo Chamber  : délicatesse psychédélique (article ici)

La copine de Kevin Parkner, leader de Tame Impala, vient de faire paraître un premier opus qui allie musique du groupe précité et délicatesse féminine. Tout n'est pas à garder, mais assurez-vous que ce qui l'est le soit. 


5. The Teen Velvettes : surf-rock efficient (article ici)

The Teen Velvettes est probablement le seul groupe anglais à savoir produire un bon Surf-Rock. The Teen Velvettes est assurément le seul groupe anglais à produire un Surf-Rock qui emporte autant mon adhésion.


----


À également ne pas manquer : Le grand article review sur Vampire Weekend, Dirty Projectors, Real Estate et j'en passe (ici), les débuts solos du chanteur des Drums (ici), le rock déjanté de The Mallard (ici), celui très brut de Shark Week (ici), le live review exceptionnel de Tame Impala (ici) et la pop très Pheonix de TV Torso (ici).

You Might Also Like

0 commentaires