Anachronique : The Only Ones (Punk Rock)

Après quelques semaines d'absence, voilà la rubrique ' Anachronique ' enfin de retour, une bonne façon de commencer la sem...




Après quelques semaines d'absence, voilà la rubrique 'Anachronique' enfin de retour, une bonne façon de commencer la semaine. Sera aujourd'hui à l'honneur The Only Ones, l'un des groupes fondateurs du Punk Rock, formation bien trop sous-estimée et méconnue.

The Only Ones est un groupe anglais formé en 1976, à Londres. Leur courte carrière, quatre albums en deux ans, de 1978 à 1980, est remarquable par la consistance de chacune de leur création. C'est toutefois leur premier album, self-titled, qui demeure leur plus belle création, dix titres faits d'une énergie très communicative. L'influence de The Only Ones est bien plus large que l'ensemble de la presse ne semble l'admettre. Bien entendu, le parallèle avec Violent Femmes (ici) s'impose tant les voix de Peter Perrett (The Only Ones) et Gordon Gano (Violent Femmes) sont souvent proches. The Only Ones a également influencé bon nombre des titres de Blur. Comment ne pas penser aux Libertines lorsque des créations telles que "Don’t Look Back Into the Sun" et "Death On The Stairs" auraient pu être écrites par les Only Ones. Ah ... et puis j'oubliais, parce que le monde est petit, le fils de Peter Perrett a été l'un des membres fondateurs des Babyshambles.

Ce groupe, séparé en 1982 et reformé en 2007, demeure un symbole de liberté, une musique sans frontière où l'imagination des membres semble entièrement guider chacun de leurs titres. Pour cette raison, The Only Ones est un groupe particulièrement jouissif, mettant leur musique punk rock au service de titres sans prétention. Leurs paroles ne recherchent pas à délivrer un message important, seulement à évoquer une jeunesse qui jouit de bon temps, de rencontres et d'amitié. The Only Ones aura été le symbole de beaucoup, un groupe qui mérite d'être remit au goût du jour tant sa musique et sa philosophie sont pertinentes. Ah qu'il est bon de commencer la semaine avec les seuls et uniques. 


You Might Also Like

0 commentaires