LOOK BACK: White Fence - For The Recently Found Innocent (2014)

Ah, the end of the decade... so here we are. To celebrate the 2010s, and to anticipate the ranking of the best albums of the...


Ah, the end of the decade... so here we are. To celebrate the 2010s, and to anticipate the ranking of the best albums of the last 10 years, I am starting a nostalgico-musicalo-retrospective to be featured every Monday. To this end, I bring out Still in Rock archives, a good excuse to listen to some "old" songs again and start the week in the best possible way. Here is Still in Rock new series: LOOK BACK.

La fin de la décennie... nous y voici donc. Pour fêter la fin des années 2010s, et pour anticiper le classement des meilleurs albums de ces 10 années, je débute une rétrospective musicalo-nostalgique. Et pour ce faire, je compte bien ressortir les archives Still in Rock, une bonne excuse à l'écoute de quelques "vieilles" chansons pour commencer la semaine dans la meilleure des dispositions possibles. Voici la nouvelle rubrique de Still in Rock : LOOK BACK.

*****

Le 6 juillet 2014, j'écrivais un article passionné au sujet de l'album For The Recently Found Innocent de White Fence. Je relevait alors à quel point, trouvais-je, le psychédélisme de Tim Presley comme plus inventif que celui des autres. L'album m'inspirait un magnifique bouquet de fleurs, de ceux qui ont mille couleurs. Il faut dire que la musique de Tim Presley a toujours été contemplative, une sorte de regard nouveau sur le passé. Je relevais ainsi une phrase de l'interview que m'avait octroyé Tim Presley, confessant que le psychédélisme est l'histoire incessante d'une "nouvelle génération qui le découvre et qui le joue". 

En 2019, je rajouterai que l'album a gagné en complexité au fil des écoutes. J'y ai découvert des sonorités surf, des grooves très funk, des parties psychédéliques plus noires qu'elles ne semblaient l'être. Il ne fait aucun doute désormais que cet album soit parmi les plus grandes réussites psychédéliques de la décennie. Et pour cause, Tim Presley a longtemps fait partie de ces quelques magiciens capables d'emmener un genre que l'on ne connait que trop bien dans des recoins encore inexplorés. Avec For The Recently Found Innocent, il a pris toute la scène psychédélique des années 60-70, il l'a compressé et a dispatché ses éléments dans un album qui pousse le vice jusqu'à déconstruire chaque boucle de chaque morceau. Sa voix emporte l'album pour y ajouter en poésie. C'est un immanquable de la décennie.


You Might Also Like

0 commentaires