Anachronique : Veruca Salt (Grunge)

Yep, that's right, un article anachronique en plein durant la semaine de rentrée de Still in Rock. Pas très stratégique , n&#...

Yep, that's right, un article anachronique en plein durant la semaine de rentrée de Still in Rock. Pas très stratégique, n'est-ce pas ? Attendez d'écouter Veruca Salt !

Cela fait quelque temps déjà que je me dis qu'un article sur Veruca Salt compléterait bien la série anachronique. Après tout, presque 200 groupes y sont chroniqués, dont beaucoup ont brillé durant la décennie nineties. Et puis, j'ai une nouvelle théorie : 1994 est aux nineties ce que 1977 est aux seventies. Enfin, pas vraiment, parce que 77 a permis une explosion tandis que le mouvement grungy-indie-rocky des années 90s avait déjà pris son envol au moment de 94. Seulement, ces deux années encapsulent un grand nombre des meilleurs albums de la décennie. Après tout, c'est l'année de Crooked Rain, Crooked Rain, mais aussi, de Guided by Voices, Silver Jews, Butterglory, Superchunk, Archers Of Loaf, Beck, et de Maggie Estep. 


Je ne compte pas ici faire une trop longue apologie de Veruca Salt. Je la veux courte, mais efficace. Pas mon genre. Veruca Salt encapsule non seulement toute la magie de ces années 90, avec un son de guitare grungy, des voix sexy (on n'atteint pas le niveau de Blonde Redhead, mais on est sur de l'équivalent aux Blake Babies, c'est dire) et des paroles très attachées à la période adolescente. Il y a morceau sur Spiderman, tout de même.

Ce qui me frappe le plus chez les Veruca Salt, c'est la puissance dégagée. "All Hail Me", l'un des grands hits du groupe, semble emprunter le son de Sonic Youth et la compression de Slint. Il semble retourner l'univers de Reality Bites en quelque chose de plus satanique. En cela, Veruca Salt est inégalée. Blonde Redhead évolue dans un univers parfois comparable, mais sans jamais parvenir à un son qui est à ce point entubé qu'il semble mettre K.O. toute la scène un brin plus shoegaze des Mercury Rev and co.

Voilà, il y a du name dropping, mais je le crois nécessaire pour que Veruca Salt soit mis en perspective comme il se doit. Il y a des superlatifs, mais Nina Gordon et Louise Post, les deux chanteuses du groupe, méritent toutes les louanges que la scène française n'a jamais su leur faire. Le grunge a-t-il déjà été plus brutal et magnifique à la fois ? J'attends vos suggestions, et en attendant, je vote "non".


Tracklist: American Thighs (LP, Minty Fresh, 1994)
1. Get Back
2. All Hail Me
3. Seether
4. Spiderman '79
5. Forsythia
6. 
Wolf
7. Celebrate You
8. Fly
9. Number One Blind
10. Victrola
11. Twinstar
12. 25
13. Sleeping Where I Want

Lien :

You Might Also Like

0 commentaires