LOOK BACK: Chris Cohen - Overgrown Path (2012)

Ah, the end of the decade... so here we are. To celebrate the 2010s, and to anticipate the ranking of the best albums of the...


Ah, the end of the decade... so here we are. To celebrate the 2010s, and to anticipate the ranking of the best albums of the last 10 years, I am starting a nostalgico-musicalo-retrospective to be featured every Monday. To this end, I bring out Still in Rock archives, a good excuse to listen to some "old" songs again and start the week in the best possible way. Here is Still in Rock new series: LOOK BACK.

La fin de la décennie... nous y voici donc. Pour fêter la fin des années 2010s, et pour anticiper le classement des meilleurs albums de ces 10 années, je débute une rétrospective musicalo-nostalgique. Et pour ce faire, je compte bien ressortir les archives Still in Rock, une bonne excuse à l'écoute de quelques "vieilles" chansons pour commencer la semaine dans la meilleure des dispositions possibles. Voici la nouvelle rubrique de Still in Rock : LOOK BACK.

*****

Au fil des annnées, j'ai plusieurs fois écrit au sujet de l'album Overgrown Path de Chris Cohen. Ces allusions se résument ainsi : Overgrown Path contient plusieurs des pièces majeures de la décennie. Sa relation avec sa musique est un exemple de vérité tandis que le minimaliste pop de cet album sublime sa poésie. Tout simplement. 

En 2019, le temps est venu que je consacre une véritable analyse à cet album :

Overgrown Path est l'une des choses les plus mystiques de la décennie. Premier album de Chris Cohen, il restera comme l'expérience mystico-lunaire des années 2010s. Personne ne sait produire la même pop de velours. La mélancolie de Chris Cohen le conduit sur le chemin de Beaudelaire, là où le spleen sublime l'écriture et la mélodie. Si l'on me demandait quel est l'album le plus beau de ces dernières années, je répondrais probablement Overgrown Path.

You Might Also Like

0 commentaires