Mike Krol, Mikie chéri

Il y a les héros qui font les journaux télévisés, il y a les héros qui n'en sont pas et puis il y a les héros que l'on ig...


Il y a les héros qui font les journaux télévisés, il y a les héros qui n'en sont pas et puis il y a les héros que l'on ignore. Mike Krol est de cette troisième catégorie. Depuis la sortie de son album I Hate Jazz en 2011, Mikie fait partie de la crème de la crème de la scène garage, délivrant hits sur lovedrops, lovedrops sur wet panties, wet panties sur groupies. Bref, tout le monde en prend pour son grade. Mike Krol ne chante pas ses albums, il les miaule. Il ne joue pas de la guitare, il la fait suinter. Notre Mikie-d'amour est plus fort que Poison Ivy devant la tombe de Lux Interior.

Alors, je me mets à trembler à l'annonce de chaque nouvel album de Mikie. Et pour cause, peu de discographies sont encore vierges de la moindre erreur, d'une baisse de régime presque obligatoire chez les précoces. Trust Fund (2013) et Turkey (2015) sont immaculés, Mikie allait-il donc continuer sur cette lancée ?! La réponse est positive, il y aura du Mikie pour tout le monde avec Power Chords.



L'album paraîtra le 25 janvier prochain via Merge et Differ-Ant. Ce jour-là, le monde sera plongé dans un doute inconnu. Quelque chose de grand se passera dans le dos de 99,9% de la population américaine. Ce ne sera pas encore une manigance de Trump, non, ce sera le retentissement de "Power Chords".

Je m'amuse du fait que Mike Krol ait enregistré cet album au même studio de Nashville où Neil Young avait enregistré Harvest. Et pour cause, Neil joue sur la corde sensible de l'album sincère, du pov' type qui vient nous ouvrir son coeur. Mike Krole fait tout l'inverse, il est plus ironique qu'un Cramps devant un cadavre, plus moqueur que la Reine d'Angleterre devant la mémoire Diana. Il a également bossé avec Stephen Kaye connu pour son travail avec The Growlers qui, je le rappelle, vient d'être officiellement reconnu comme une maladie remboursée par la sécu.

Je me demande par ailleurs s'il n'a pas un peu durci le son sur "What's the Rhythm". Qu'en pensez-vous ? Une chose est certaine, personne ne peut délivrer les mêmes explosions avec tant d'amour. Et "Little Drama" de rajouter en noirceur, c'est assurément l'une des nouveautés de cet album. Quant à "Left for Dead", il remporte ma palme du chouchou, parce qu'il a la vitesse d'un titre de punk, la partie vocale d'une power pop seventies et l'entrain d'un early Ty Segall.

Alors certes, Mikie est parfois un peu mou du bide... c'est la bière ça ! On passe ainsi rapidement sur "Wasted Memory"  (fluffy) et "An Ambulance(criard), par exemple. Mais après tout, même durant le coït il y a des phases moins wetty-wetty. L'essentiel est ailleurs. Qui eut cru par exemple que Mike Krol puisse être si bien lorsqu'il est mélo ? "Blue and Pink" est un bel exemple de ce que son petit coeur bat pour une noble cause. Ecoutez enfin à quel point il est beau sur "The End". Oh Mikie, tu es MON Mikie, ta musique est trop bonne pour que je la partage, je te veux pour moi, Mikie, Mikiiiiiiiie. C'est lorsque tu miaules comme ça que je t'aime le plus.


Je veux parfois écrire des articles compliqués, ce que j'ai fait sur Deerhunter, sans être sûr de me comprendre moi-même. D'autres fois, je veux décrire à quel point jouir est bon. C'est ce que je fais ici. Aldoux Huxley le dit également, les mots sont parfois des prisons qui ne peuvent pas capturer la musique. Il ne faut donc pas toujours essayé de l'enfermer dans 4 ou 5 paragraphes pompeux.

Mike Krol fait partie des "artistes raisons d'être" de Still in Rock, ceux qui me donnent toujours une petite tape dans le dos, un nouvel élan pour quelque temps encore. Un interview avec l'artiste ne tardera pas à être publié ici même. Je dois simplement choisir la couleur des paillettes pour ma lettre d'amour. Et faire couler une ou deux goutes de sang, après tout, Mikie est bubblegum trash plus que de mesure.

Tracklist: Power Chords (LP, Merge / Differ-Ant, 2019)
1. Power Chords
2. What's the Rhythm
3. An Ambulance
4. Little Drama
5. Left for Dead
6. Blue and Pink
7. I Wonder
8. Wasted Memory
9. Nothing to Yell About
10. Arrow in My Heart
11. The End

Liens :
Article sur les singles de cet album

You Might Also Like

0 commentaires